• La vice-capitaine Caroline Saussié s’apprête à vivre l’évolution du BO féminin.
    La vice-capitaine Caroline Saussié s’apprête à vivre l’évolution du BO féminin. BO Féminin / BO Féminin
Publié le / Modifié le
Régional 10

Mutation en vue à Biarritz

Intégrées au BO association, soutenues par le BOPB, les Basques suivent leur feuille de route.

Il ne vous a pas échappé que le Biarritz olympique est entré en phase de transition. Ce qui est moins visible, c’est l’évolution en accéléré de la section féminines. Intégrée d’abord à l’omnisports, les BOtés font désormais partie de l’Association que préside Sébastien Beauville. Il s’agit d’une initiative concrète, clairement soutenue par le BOPB du président Aldigé, qui ne cache pas sa volonté de développer l’activité féminine. La preuve : une buvette est tenue par les filles dans la tribune d’Aguilera les jours de match. Par cette appartenance, les joueuses s’imprègnent davantage des couleurs rouge et blanc. En une année, l’effectif s’est étoffé. Elles sont trente-cinq seniors et vingt cadettes que le manager Florian Mercadier et les entraîneurs Bruno Haubman et Geoffrey Cantal préparent au grand saut à XV. "Avec les seniors, nous sommes restés en rugby à 10 en nous projetant sur la saison prochaine. Nous avons changé notre façon de jouer pour nous préparer et nous adapter à cette évolution", porte Florian Mercadier. Des matchs amicaux à XV permettront d’affiner les automatismes.

Une garderie gratuite

Si le staff bénévole a été renforcé avec deux kinés et une ostéopathe, le fonctionnement vise à créer une véritable cohésion. Les seniors s’entraînent le mardi et jeudi soir, les cadettes le mardi et le vendredi. Le mardi, seniors et cadettes sont donc ensemble par groupe de trois niveaux. De la plus ancienne, la capitaine Emmanuelle Momal, à la plus jeune (14 ans), l’écart générationnel est vécu comme une chance. Les cocapitaines seniors - Caroline Saussié et Elodie Rousseau - autant que les deux cadettes - Elsa Rougeron et Laëtitia Erguy - font remonter leur satisfaction et le plaisir de participer à cette aventure humaine.

Mais le BO ne veut pas en rester là. Il a pour projet de créer une catégorie "minimettes "dès la rentrée prochaine afin de proposer, d’ici cinq ans, une offre dans chaque catégorie, de l’école de rugby spécifique aux filles, aux seniors. Mercadier n’ignore pas que le chemin sera long et pour faciliter la trajectoire, il fait le rêve de voir une coach le rejoindre. Dans le plan biarrot de développement a été récemment incluse la création d’une garderie gratuite pour les enfants de joueuses et d’une étude pour le suivi scolaire des cadettes. Rien n’est laissé au hasard.

Gérard Piffeteau
Voir les commentaires
Réagir