On ne lâche rien !

  • À nos lecteurs, même sans match, plus rugby que jamais. 
    À nos lecteurs, même sans match, plus rugby que jamais.  Midi Olympique. / Midi Olympique.
Publié le / Mis à jour le

L'édito d'Emmanuel Massicard... Le rugby a fermé. Comme tant d’activités autour desquelles nous aimions tant nous retrouver pour échanger, s’aimer ou s’engueuler. Il convient désormais de vivre sans. Frappée par la pandémie de coronavirus, notre société s’est figée dans une forme de suspension au-dessus du vide. Évidemment, l’espace est inconfortable pour ce qu’il impose d’incertitudes.

Pour Midol, cette pause est un défi : vivre sans compétition. Autrement dit, vous donner à lire, à voir, à réfléchir et à comprendre, vous accompagner au quotidien et vous émouvoir le plus longtemps possible. Mais sans compétition... Autrement écrit, sans match à se mettre sous la dent. Et donc sans partage autour des terrains, auprès des joueurs, dirigeants et supporters. 

Le rugby est à poil mais il n’a pas tout perdu dans le raz-de-marée pandémique. Il conserve son ADN, son histoire, ses joueurs de légende, d’autres forts en gueule ou experts en mise aux poings. Autant de sujets qui vont nous rassembler et qui nous donneront du grain à moudre ces prochaines semaines. De la matière pour vous accompagner au travers du journal et de l’ensemble de nos supports numériques, que vous êtes de plus en plus nombreux à avoir en poche. C’est notre plaisir de vous accompagner, notre honneur de vous rassembler et, plus que jamais, notre devoir de vous informer.

Les sujets ne vont pas manquer. Autour du coronavirus, avec ses traces visibles sur les hommes, la vie des clubs et des institutions, leur économie. Autour de l’avenir du rugby français, de son élite ou de sa formation, de son ancrage dans les territoires et de sa faculté à construire une société plus harmonieuse.

Vous l’avez compris, ce vide est une formidable opportunité pour avancer et voir plus loin que nous ne l’avons jamais fait. Ce combat est le nôtre. Celui d’un journal et de sa rédaction toute entière qui vont s’engager.

Même sans match, plus rugby que jamais. 

Voir les commentaires
Réagir
Les commentaires (1)
Treiziste71 Il y a 6 mois Le 16/03/2020 à 22:39

J'espère aussi, que vous allez traiter des sujets sur le Rugby à XIII car lui aussi il est impacter par cette crise du Coronavirus ! .....