Clermont, roi des faux-départs

  • Top 14 - Alivereti Raka (Clermont) contre Bordeaux
    Top 14 - Alivereti Raka (Clermont) contre Bordeaux Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Si les Clermontois ont attendu leur dernier déplacement à Agen pour inscrire leur premier bonus de la saison, c’est en grande partie en raison d’entames de match manquées, qui ont plombé leur saison.

On est souvent revenu, depuis le début de la saison, sur cette statistique hallucinante qui veut que Clermont ne soit parvenu à décrocher son premier bonus offensif en championnat qu’à 17e journée, plus précisément le 29 février à Agen (15-32). Mais à vrai dire, il est difficile de parler de hasard à ce sujet. Après tout, les points de bonus offensifs sont censés (sauf exceptions) venir récompenser des parties globalement maîtrisées, sur lesquelles le vainqueur est parvenu à asseoir sa domination pendant 80 minutes… Or, cette année, cela n’a justement pas été le cas des Auvergnats, du moins en championnat. Faut-il y voir un manque de détermination dans les affiches moins enthousiasmantes du Top 14, en comparaison au doux parfum de la Champions Cup que les Jaunards redécouvraient cette saison ? Ce fut en tout cas une des explications données par le manager Franck Azéma, le président Eric De Cromières et tous leurs hommes, lorsqu’il s’agissait d’expliquer ces deux premiers tiers de championnat finalement assez piteux.

Un état d’esprit qui s’est souvent traduit depuis le début de l’année par des entames de match indignes… "Dans ce championnat, tous les matchs sont durs, et on les commence tous à 10-0 contre nous, déplorait début février le capitaine Morgan Parra. C’est notre gros point faible." Alors certes, ces mauvais débuts de match ne se sont pas toujours retournés contre les Jaunards, capables par exemple de l’emporter à Bayonne (30-34) après avoir été menés 14-3 au quart d’heure de jeu, mais aussi à Pau (20-23) après avoir été menés 10-0 au bout de dix minutes. Toutefois, ces exceptions n’ont fait que confirmer la règle globale de la saison, Clermont concédant notamment des revers marquants à Brive (28-21) ou à Toulon (41-19) au prix d’entames de match complètement manquées (15-0 à la 18e face au CABCL, 22-0 à la 26e à Mayol). Sans oublier ce revers à domicile contre Pau (28-37) que les Jaunards traînent comme un boulet depuis le mois de septembre, là encore après un début de match catastrophique (14-3 à la 18e). À méditer…

Voir les commentaires
Réagir