• Avant l’épisode du confinement, les joueurs de l’entente avaient enchaîné les bonnes performances, avec sept victoires consécutives affichées au compteur.
    Avant l’épisode du confinement, les joueurs de l’entente avaient enchaîné les bonnes performances, avec sept victoires consécutives affichées au compteur. Photo DR / Photo DR
Publié le / Modifié le
Amateurs

Durance-Lubéron-Verdon XV : entente à réaction

Fondée il y a trois ans, l’entente a connu quelques soubresauts en interne depuis ses débuts. En seniors, après une entame difficile, elle avait trouvé la bonne carburation avant le gel des compétitions.

Leur dernier entraînement de rugby aura donc été avec un entraîneur de… boxe ! En fin de semaine dernière, les joueurs de Durance-Lubéron-Verdon XV (Manosque-Oraison-Gréoux-les-Bains) se sont offert une dernière séance physique avec Christophe Beaumeyer, entraîneur de Karim Guerfi, champion d’Europe poids coqs, originaire de Manosque. "Depuis janvier, il intervient une heure une fois par semaine, explique le manager, Stéphan Garros. En une heure, il plie les joueurs sur le cardio ! Mais ils s’accrochent, ils se sont pris au jeu." Et les effets se sont fait sentir, avec une dynamique excellente avant une fin de saison prometteuse, pour un groupe en pleine bourre après des débuts difficiles, avec notamment une défaite à domicile contre le promu, Gardanne. Les adversaires avaient pourtant fait de l’entente le favori pour le titre et l’accession.

Un nouveau projet pour un nouvel élan

Née il y a trois saisons, l’entente est vite devenue un poids lourd, avec plus de quatre cents licenciés. Dès la première saison, le succès est - presque - au rendez-vous, avec une participation à la finale de Deuxième Série en Provence, perdue contre Marseille-Huveaune, large leader en Première Série, avant le gel des compétitions. Suite à des dissensions internes, de nombreux joueurs, et l’entraîneur, Stephan Garros, quittent le club dans la foulée. Leur retour, un an plus tard à l’été 2019, a redonné de l’élan et a été l’occasion de lancer un nouveau projet. À terme, le club aimerait rattraper ses deux voisins des Alpes de Haute-Provence, Digne et Sisteron, pensionnaires de la division Honneur. "Notre projet "Horizon 2023" est d’arriver à les rattraper, et de jouer au même niveau qu’eux, explique Stephan Garros. Ça peut être en Honneur ou en Promotion Honneur, mais nous ne voulons plus être le petit poucet du département."

Il reste bien sûr à savoir si l’équipe pourra jouer sa chance pour la montée cette saison. Après une entame médiocre, elle abordait le sprint final en pleine bourre, avec sept victoires consécutives sur le terrain, dont une dernière victoire 94-5 contre Saint-Jean-du-Var-Corse, et le bénéfice de la victoire sur tapis vert du match en retard disputé à Balagne le 25 janvier. Avec deux matchs contre des mal classés pour terminer, l’entente espérait bien se replacer au classement devant Vitrolles et Balagne. Comme tout le monde, elle devra patienter pour retrouver les terrains, et croise les doigts pour que la situation ne s’éternise pas. "J’espère qu’il n’y aura pas de péréquations ou de matchs nuls comme ce fut le cas en Coupe du monde", souffle le technicien.

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir