L'Afrique du sud aussi se replie

  • Super Rugby - Lukhanyo Am (Sharks) et Steven Kitshoff (Stormers)
    Super Rugby - Lukhanyo Am (Sharks) et Steven Kitshoff (Stormers) PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Des parties de rugby loisir subsistaient encore en début de semaine. Mais toutes les compétitions officielles ont été suspendues au pays des champions du monde.

Dave Von Hoesslin, l'ancien demi de mêlée des Springboks, des Harlequins et de Clermont a beau avoir 44 ans, il a toujours la patate. Mercredi soir, il jouait encore au rugby à Johannesbourg au Wanderer's Field. Il se plaint de souffrir d'un début de goutte, mais il montre encore de beaux restes de sa classe passée. Mais tout ceci n'était que du rugby loisir, la seule forme de jeu qui subsiste actuellement au pays des champions du monde. On voyait encore de ci de là quelques parties improvisées sans contact. Mais ça ne devrait pas durer. En tout cas, à cause du coronavirus, toutes les compétitions ont été suspendues en Afrique du Sud, même si le pays n'est pas encore frappé par les mesures de confinement comme en France. Les cas y sont pour l'instant moins nombreux (116 tout de même, mercredi après-midi).

On ne jouera plus au rugby sous l'égide de la SARU jusqu'au 25 avril au moins. Dans un pays aussi marqué par le ballon ovale, une kyrielle d'événements ont été mis en sommeil, l'étape du circuit mondial de rugby féminin à sept de Stellenbosch. Les Junior Springboks aussi ont vu deux rendez-vous annulés. Jurie Roux, président exécutif a déclaré : « Le rugby est un sport qui, par essence, implique énorméement de contacts physiques. Ce qui va à l'encontre des recommandations de « distance sociale » venues des autorités. Nous avons demandé aux manageurs de préparer des programmes d'entraînement individuels hors des endroits à risques tels que les gymnases. Nous vivons une crise sans précédent, mais nous continuons à travailler pour nous préparer pour le moment où le pic sera passé. » Comme l'a dit le président Ramaphosa, : « Nous surmonteront ça. » Sur un plan plus sportif, tout le monde était curieux de savoir évidemment si les franchises professionnelles allaient finir la saison à la maison, par une série de derbys, avec peut-être le cas épineux de l'Argentine à gérer (l'Afrique du Sud est le pays le plus proche ainsi qu'un allié traditionnel).

Par Ken Borland, correspondant, et Jérôme Prévôt
Voir les commentaires
Réagir