• Sevens - Les équipes de France 7 qualifiées au ranking ?
    Sevens - Les équipes de France 7 qualifiées au ranking ? Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique / Patrick Derewiany
Publié le / Modifié le
Rugby à 7

Les équipes de France 7 qualifiées au ranking ?

Le coronavirus incite les dirigeants à revoir tout le calendrier international : il n’y aura pas de Mondial des moins de 20 ans et probablement pas de tournée des Bleus. Pour les JO, tout est chamboulé.

Toute la semaine, les dirigeants ont multiplié les réunions et appels téléphoniques pour tenter d’établir un nouveau calendrier des compétitions dans le contexte de propagation du coronavirus. Dès mardi, le couperet est tombé, inévitable, avec de premières décisions fortes. Le championnat du monde des moins de 20 ans, dont les Bleuets sont doubles tenants du titre, ne pourra avoir lieu en juin en Italie, comme prévu. "Il va être annulé", annonçait même mardi Bernard Laporte sur rugbyrama.fr. Autre probable victime collatérale : la tournée du XV de France en Argentine, avec deux tests-matchs les 4 et 11 juillet. "Rien n’est officiel, mais avec World Rugby, nous avons essayé de faire le point et à ce jour, je ne vois pas comment on pourrait se rendre en Argentine fin juin, début juillet, résumait le président de la FFR. L’Argentine est aussi concernée par cette crise sanitaire." Le pic coronavirus est de plus programmé fin juin en Amérique du Sud. Les étapes à VII de Londres en mai et de Paris en juin doivent de leur côté être repositionnées après l’été.

Autre échéance majeure impactée par la situation sanitaire à l’échelle planétaire : les JO. Pour l’heure, l’instance organisatrice campe sur ses positions, estimant encore mercredi que "toute spéculation à ce stade serait contre-productive" : le comité se dit ainsi "confiant (dans le fait) que les nombreuses mesures prises par les autorités dans le monde entier aideront à contenir la situation quant au virus du Covid-19." En coulisses, l’hypothèse d’un décalage en septembre est tout de même envisagée.

Le classement au 15 mars comme juge de paix ?

En attendant, le rugby à VII est déjà impacté et les sélections françaises en premier lieu : les tournois de repêchage, prévu les 21 et 22 juin, avec douze équipes masculines et féminines amenées à se battre pour les derniers tickets vont être annulés. En ce début de semaine, l’entraîneur des Bleus Jérôme Daret attendait des nouvelles avec impatience : "On est dans l’inconnu, c’est sûr que ça pourrait tout chambouler pour nous." Les rugbymen français ne sont pas les seuls. Pour l’heure, seulement 57 % des athlètes sont qualifiés pour l’édition tokyoïte. "Pour les sportifs non encore qualifiés, le CIO a ainsi indiqué que les fédérations, seules compétentes, pourront utiliser les résultats d’épreuves de qualification existantes et programmées lorsque celles-ci assurent un accès équitable à tous les athlètes et équipes", évoque un communiqué. Selon nos informations, les dirigeants de World Rugby ont décidé de souscrire à ce mode de fonctionnement. Les derniers billets qualificatifs seraient ainsi attribués en fonction du classement mondial de la discipline au 15 mars. Cela devrait logiquement profiter aux deux équipes de France tricolores : France 7 masculin, auteur d’une belle saison, pointe à la sixième place du général des World Series, seulement devancé par des nations ayant déjà leur ticket ; France 7 féminin est de son côté au quatrième rang. Si le principe venait à être entériné en cette fin de semaine, le rugby à VII français posséderait donc deux représentants au Japon.

Vincent Bissonnet (avec Pierre-Laurent Gou)
Voir les commentaires
Réagir