• Jean-Baptiste Grisoli ex-médecin du RC Toulonnais et du XV de France
    Jean-Baptiste Grisoli ex-médecin du RC Toulonnais et du XV de France Dave Winter / Icon Sport / Dave Winter / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coronavirus - Covid 19

Grisoli : « Le combat ne fait que commencer... »

Jean-Baptiste Grisoli, ex-médecin du RC Toulonnais et du XV de France, nous a accordé une interview sur le covid 19 et la pratique du sport durant le confinement.

En tant que médecin du sport, êtes-vous personnellement impliqué actuellement dans la lutte contre la pandémie ?

Oui, comme vous pouvez l’imaginer et comme toutes les blouses blanches d’ailleurs. Le service de médecine du sport de l’hôpital de Marseille où je travaille a été fermé et nous avons été mobilisés vers les services d’urgence. Comme bon nombre de praticiens, évidemment. Et, croyez-moi, le combat ne fait que commencer.

C’est à dire ?

Pour le moment, la région marseillaise n’est pas autant impactée que d’autres en France, dont l’Île-de-France ou le grand-Est pour ne citer qu’eux, mais nous savons que le risque est bien présent. Et que Marseille risque d’être touchée à son tour dans les jours ou semaines à venir. Alors nous nous préparons en conséquence pour venir en aide à la population. L’état d’urgence sanitaire est annoncé.

Clairement, doit-on faire du sport ? Les joueurs, qu’ils soient pros ou amateurs, doiventils s’entretenir ?

Il faudra savoir ce qu’il y a précisément dans le décret, mais il est important de rappeler que si nous avons encore à l’heure actuelle l’autorisation de faire de l’exercice physique, cela ne doit surtout pas engendrer des rassemblements de personnes. Les entraînements collectifs sont évidemment interdits, proscrits. Il est très important de respecter ce principe afin de limiter la propagation du virus. Il ne faut pas qu’il y ait de déviance... Les rugbymen doivent montrer l’exemple !

Il se dit aussi que la pratique du sport en étant malade, positif au Covid 19, peut être dangereux. Qu’en est-il ?

Quand vous êtes malade, que vous avez des symptômes grippaux par exemple ou une insuffisance respiratoire, il est toujours fortement déconseillé de faire du sport. La doctrine ne change pas avec le Covid-19 et, croyez-moi, je défie quiconque resentant les symptômes de cette maladie d’avoir envie de se dépenser. Ceci dit, je pense que le sport est important, aussi bien pour notre santé mentale que physique. L’exercice physique n’est pas proscrit. Au contraire puisque la sédentarité peut être très mauvaise. Les mesures de confinement qui ont été annoncées par le Gouvernement vont certainement être prolongées. Donc il faut se bouger. Mais, je le répète, faire du sport ne doit pas engendrer des comportements à risque.

Propos recueillis par Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir