La Valette sur tous les fronts

  • Après de nombreux efforts cette saison, les Valettoises espèrent ne pas être privée d’une montée éventuelle.
    Après de nombreux efforts cette saison, les Valettoises espèrent ne pas être privée d’une montée éventuelle. DR / DR
Publié le / Mis à jour le

La Valette, leader d'Élite 2 s’interroge sur la suite de la saison. Son manager, Stéphane Beyt-Gamonet, employé dans un hôpital, se démène également pour le bien de tous.

Rejouera ? Rejouera pas ? Beaucoup de dirigeants et dirigeantes, entraîneurs et entraîneures, joueurs et joueuses se posent la question. à La Valette, on se pose la question de la fin de saison. Après plusieurs saisons dans l’antichambre, le club varois avait mis le paquet cette année, avec succès. Au moment de l’arrêt des championnats, La Valette pointait à la première place d’Elite 2, à égalité de points (41) avec Limoges, mais avec un match en moins. "Nous nous posons beaucoup de questions, reconnaît le manager, Stéphane Beyt-Gamonet. En espérant que la FFR prenne les bonnes décisions." La pire éventualité pour les Varoises serait une impossibilité de jouer la fin de saison, et le gel des championnats, avec un statut-quo, laissant tout le monde au niveau où il était.

"Le club a fait de gros efforts au niveau budgétaire, rappelle le coach. Nous avons commencé à nous entretenir avec les joueuses. Si nous ne montons pas, je risque de perdre la moitié de mon effectif... Avec une saison blanche, je risquerais de mettre la clef sous la porte."

Sur le front, sur le plan rugbystique, le technicien est également très actif dans la lutte contre le coronavirus. Employé dans un hôpital, il s’occupe habituellement des repas thérapeutiques - "On aide les patients à faire les repas avec les aides-soignants, pour les mettre dans la vraie vie." Il a évidemment changé d’affectation récemment pour aider à lutter contre la maladie. Le principal combat à l’heure actuelle.

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir