Lombard : « Notre modèle économique est en passe de vaciller »

  • Thomas LOMBARD CEO of Stade Francais during the Top 14 match between RC Toulon and Stade Francais Paris on March 1, 2020 in Toulon, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Thomas LOMBARD - Stade Felix Mayol - Toulon (France)
    Thomas LOMBARD CEO of Stade Francais during the Top 14 match between RC Toulon and Stade Francais Paris on March 1, 2020 in Toulon, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Thomas LOMBARD - Stade Felix Mayol - Toulon (France) Icon Sport
Publié le

« Comment pouvons-nous jouer la fin de saison ? Qui va monter ? Qui va descendre ? Qui sera champion ? Le sujet est important mais il est sans garantie au regard de la situation sanitaire. De plus, il n’influera pas sur l’emballement économique que subit le rugby pro depuis quelques années. Arrêtons. Le véritable enjeu est ailleurs. Si nous nous trouvons dans cette situation, c’est que notre système est trop vulnérable. Le modèle économique du rugby est en passe de vaciller à cause de cette crise. Nous avons été probablement beaucoup trop loin et j’inclus mon club dans ce constat. Le caractère d’urgence qui est le nôtre aujourd’hui, à savoir comment les clubs de rugby vont-ils pouvoir survivre ? C’est justement parce qu’on a été trop loin. Aujourd’hui, la question de fond, c’est de savoir si notre système n’est pas surdimensionné. À mon sens, le rugby vit clairement au-dessus de ses moyens. La finalité n’est pas d’affirmer qu’il faut absolument baisser les salaires des joueurs pour que tout aille mieux mais il faut être plus raisonnable. Nous devons créer de la valeur et davantage d’actifs pour nos clubs. Peut-être faut-il donner aux joueurs des émoluments qui soient plus encadrés avec des vraies grilles de salaires et sans doute moins d’écart avec les autres Nations. Le sujet de la valorisation de la formation mérite aussi d’être soulevé. Tout ça doit être mis sur la table. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Propos recueillis par Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?