• Bien que rapidement pris en charge, le supporter français est décédé à l’hôpital universitaire d’Edimbourg.
    Bien que rapidement pris en charge, le supporter français est décédé à l’hôpital universitaire d’Edimbourg.
Publié le / Modifié le
Coronavirus - Covid 19

Un supporter français meurt en Écosse

La presse locale a révélé, ce mercredi, que la première victime du coronavirus sur le sol écossais était un supporter français, qui s’était rendu à Édimbourg pour assister à Écosse - France.

Ce sont nos confrères de l’Edinburgh News qui ont révélé la triste nouvelle : la première victime du coronavirus sur le sol écossais n’était pas un citoyen du Royaume-Uni mais un Français. Un homme vraisemblablement âgé (qui avait plus de 60 ans selon les précisions de l’hôpital) et fan de rugby puisque ce dernier avait rejoint la capitale écossaise pour assister, en compagnie de ses deux fils, au match du Tournoi des 6 Nations des Bleus face au XV du Chardon le dimanche 8 mars. L’homme et ses enfants ont séjourné une nuit à l’hôtel Point A situé dans le quartier de Haymarket, proche du centre de la capitale mais aussi du stade de Murrayfield. Les supporters du XV de France avaient fait le déplacement en nombre puisqu’ils étaient approximativement 15 000 pour ce quatrième rendez-vous des 6 Nations. Ce match avait été maintenu contrairement à la rencontre entre l’Irlande et l’Italie. "La Fédération écossaise suit de très près la situation générale du coronavirus : son personnel médical est en contact avec les autorités sanitaires et est au courant des derniers développements", avait alors indiqué Scottish Rugby dans un communiqué alors que la FFR assurait suivre les recommandations du ministère des Sports, rappelant, cinq jours avant le match, par communiqué, qu’il n’y avait "aucune interdiction faite aux supporters français de venir en écosse pour encourager les équipes de France."

Tombé malade durant son séjour

Selon les premiers témoignages du corps médical, le supporter tricolore est tombé malade durant son séjour et il a été rapidement transféré au Royal Infirmary, l’hôpital universitaire, pour y être traité avant de succomber le jeudi suivant. Ce premier décès lié au covid-19 sur le sol écossais avait finalement été rendu public le 13 mars par Catherine Calderwood, représentante de l’Ordre des médecins en écosse : "Je suis attristé d’annoncer qu’un patient en Écosse, qui a été testé positif, est décédé à l’hôpital." Elle avait alors précisé que l’homme "était âgé et avait des problèmes de santé". La docteur ajoutait "qu’aucun autre commentaire ne sera fait pour protéger la confidentialité du patient" et présentait "ses condoléances à sa famille et à ses proches en ces temps difficiles". Selon les médias écossais, l’homme était atteint d’un cancer agressif.

Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir