Coronavirus : le Millennium devient un hôpital

  • Le Millennium Stadium - 21.02.2014 - Pays de Galles / France - Tournoi des Six Nations -
    Le Millennium Stadium - 21.02.2014 - Pays de Galles / France - Tournoi des Six Nations - Spi / Icon Sport - Spi / Icon Sport
Publié le

CORONAVIRUS - La Fédération fait tout ce qu’elle peut pour lutter, à son échelle, contre le coronavirus. Elle a installé un hôpital de campagne sur le pelouse du Principality Stadium de Cardiff.

Un hôpital temporaire a été installé au Principality Stadium de Cardiff (74 000 places). L’opération est pilotée par le centre hospitalier universitaire de Cardiff (Cardiff & Vale University Health Boardu) et la Fédération galloise (WRU), propriétaire de l’enceinte. Martyn Phillips, directeur exécutif de la WRU, explique cette décision : "Nous avons rendu le Principality Stadium entièrement disponible selon des desiderata du NHS (l’administration sanitaire britannique, N.D.L.R.). Nous proposons des chambres, ainsi que divers équipements et des logements pour les soignants. C’est un privilège de pouvoir faire ça pour nous."

Len Richards, le directeur de l’équivalent de nos CHU à Cardiff, a poursuivi : "Je comprends tous les problèmes que tout ça peut causer. Mais nous sommes bien obligés de nous baser sur les prévisions de l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Nous devons être prêts à toute éventualité. J’espère que nous n’aurons pas besoin d’utiliser la totalité du stade. Mais la création de cet hôpital temporaire va nous donner un potentiel de 2 000 lits supplémentaires." Pendant ce temps, Vaughan Gething, le ministre gallois de la Santé, a annoncé qu’il débloquerait la somme de 8 millions de livres (8,9 millions d’euros) pour financer ce projet, ajoutant : "Nous nous préparons à toutes les éventualités, y compris la pire pour combattre le coronavirus."

Le Liberty Stadium, le prochain ?

À noter que les Scarlets et les Gwent Dragons ont fait savoir que les stades de Llanelli et de Newport pourraient aussi être mis à disposition. Le stade de Swansea, où jouent les Ospreys (Liberty Stadium), sera aussi mis à disposition si le besoin s’en fait sentir. Il faut dire que la crise, hélas, est passé à la vitesse supérieure en Grande-Bretagne. L’épidémie s’est déclarée avec un temps de retard sur la France mais les choses se sont aggravées et le gouvernement de Boris Johnson a changé de stratégie. Finie l’idée de laisser le virus se développer pour immuniser le maximum de personnes, cette option n’a duré qu’une petite semaine.

Au moment où la WRU annonçait la "reconversion" du Principality Stadium, on annonçait 759 morts dans le pays et 15 000 citoyens infectés. à Londes, Manchester et Birmingham, des hôpitaux provisoires sont sortis de terre. Les experts annoncent un doublement des cas tous les trois jours. 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?