Altrad : « Les joueurs du Barça ont baissé leurs salaires de 70 % »

  • Top 14 - Mohed Altrad (Montpellier) : "Les joueurs du Barça ont baissé leurs salaires de 70 %"
    Top 14 - Mohed Altrad (Montpellier) : "Les joueurs du Barça ont baissé leurs salaires de 70 %" Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Pour l’homme fort du MHR, les rugbymen professionnels devraient participer à l’effort national en acceptant une baisse des salaires. Sera-t-il écouté ?

Comment vivez-vous la période actuelle ?

Mal, comme tout le monde. Le rugby me manque, l’entreprise souffre et mon groupe s’apprête à perdre un milliard d’euros. J’ai 42 000 employés en plein stress, il faut les rassurer. Mais c’est ainsi, que voulez-vous… à la maison, je fais aussi le maximum pour soutenir mes deux enfants, de 14 et 16 ans. Ils s’interrogent énormément sur la situation ; ils ont le blues, je le vois. Mais ça passera…

Souhaitez-vous que le Top 14 reprenne ou pas ?

Je n’ai pas assisté à toutes les réunions de la Ligue. J’ai décroché pour diverses raisons. Leurs points de vue méritent d’être écoutés mais ce qui en sort est assez confus, en fait. Tout le monde pense à son intérêt personnel. Les premiers du championnat actuel pensent même qu’ils devraient démarrer la saison prochaine avec dix points, si l’exercice en cours était annulé. Bon… Voilà, quoi… Et puis, on fait des scenarii sur la reprise alors que la décision appartiendra au gouvernement et à lui seul. à quoi servent ces projections, dès lors ?

Tout le monde est-il au chômage technique au MHR ?

J’ai juste conservé certains administratifs à temps plein ou temps partiel.

Et les joueurs ?

Seul Kahn Fotuali’i m’a demandé de rejoindre la Nouvelle-Zélande pour y vivre son confinement. Sa maman est malade, il était seul à Montpellier et le vivait mal. Je n’y ai vu aucune objection. La seule question que je me pose, c’est dans quel état vais-je retrouver mes joueurs après cette coupure ?

êtes-vous favorable à une baisse des salaires des joueurs ? Ceux-ci doivent-ils aussi participer à l’effort national ?

Certains joueurs du FC Barcelone ont baissé leurs salaires de 70 %. Ce fut leur initiative personnelle. Manuel Neuer, le gardien de l’Allemagne, a fait de même. En fait, ces gens-là disent : "On ne peut pas considérer qu’il ne s’est rien passé." Je trouve ça plutôt sain. Hélas, je n’ai vu aucune initiative de rugbymen dans ce sens-là. Or, la solidarité est une valeur essentielle du rugby et ils auraient eu là une opportunité de montrer qu’elle existe. Pourquoi les rugbymen ne veulent-ils pas faire d’effort ?

Vous êtes favorable à la baisse des salaires, alors…

Oui. Mais pas pour une baisse de 1 % ! Il faut que cela soit significatif, que cela corresponde à un geste solidaire. […] Actuellement, l’état nous soutient, oui. Mais le club paye le reste. Sur le seul mois de mars, on perd 1,2 millions d’euros. Ce n’est pas rien. En ce moment, il n’y a aucune recette, juste des charges, des loyers, des abonnements, les compléments de salaires et tout un tas de choses… Je vous le dis : cette crise fera beaucoup de morts dans le Top 14. Certains clubs, qui font depuis longtemps les fonds de tiroir tous les mois pour boucler le budget, ne se relèveront pas.

Un patron peut-il imposer une baisse de salaire à un employé ?

Non. Enfin, la loi française dit que c’est envisageable en cas en cas de "force majeure". Mais il faut que la "force majeure" soit validée par un décret. Tout ça est très complexe.

Néanmoins, on peut vous rétorquer que les joueurs ont des loyers à payer, des familles à nourrir, des crédits à rembourser…

(il coupe) Allons, allons… Les gros salaires du Top 14 peuvent payer dix fois leurs charges sans être en danger. Je vous donne un exemple : un joueur ayant des charges de 5 000 € par mois ne sera pas aux abois en cas de baisse de son revenu, si son salaire de base est de 40 000 € nets. L’argument ne tient pas.

"Je suis favorable à la baisse des salaires. Mais pas pour une baisse de 1 % ! Il faut que cela soit significatif, que cela corresponde à un geste solidaire."

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir