Les prochaines éditions menacées ?

  • Les joueurs des Saracens célébrant leur victoire en finale de Champions Cup après avoir battu le Leinster
    Les joueurs des Saracens célébrant leur victoire en finale de Champions Cup après avoir battu le Leinster PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Si l’EPCR a clairement avancé sur la fin de la saison européenne 2019-2020, comme expliqué ci-contre, l’instance se trouve face à une situation totalement inédite en ce qui concerne les prochaines éditions de Champions Cup si le projet de championnat du monde des clubs, défendu notamment par le président de la FFR Bernard Laporte, devenait une réalité.

Comme cela a déjà été révélé dans ces colonnes, l’EPCR avait pourtant planché sur une nouvelle formule à compter de 2020-2021 pour relancer son attractivité, avec plusieurs suggestions sur la table dont une consiste à répartir vingt-quatre clubs en huit poules de trois équipes qui s’affronteraient en matchs aller-retour. Le premier de chaque groupe serait ensuite qualifié pour les phases finales, avec des quarts et des demies qui se disputeraient également en rencontres aller-retour avant une finale « classique ». Celle-ci avait, selon nos informations, les faveurs de nombreux acteurs. Mais cette formule verra-t-elle le temps d’être mise en place ? Car, si le championnat du monde des clubs voit le jour, quelle place serait alors allouée à une éventuelle Coupe d’Europe ? Pour les défenseurs de la nouvelle compétition internationale, la réponse est simple : aucune. En effet, le calendrier ne laisserait évidemment pas suffisamment de dates disponibles pour les deux. Ou alors juste pour la poursuite de la Challenge Cup, puisque la Coupe du monde des clubs ne concernerait par exemple que les quatre demi-finalistes du Top 14. Autant dire qu’il y a peu de chance de voir cette solution convenir à l’EPCR, voire aux différentes Ligues… Ces derniers jours, une autre hypothèse a été évoquée : ne disputer le championnat du monde des clubs qu’une année sur deux et laisser une case libre à la Champions Cup, là aussi une année sur deux. Le problème ? C’est que cela ne semble pas être l’option première retenue par Bernard Laporte et ses alliés…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir