Question 2 : une finale avec du public le 18 juillet ou le 28 août, cela vous paraît-il crédible ?

  • Yann Roubert, Président de Lyon
    Yann Roubert, Président de Lyon Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

« Les grands festivals et événements avec un public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet. » Voilà les mots exacts prononcés par Emmanuel Macron, lors de son allocution aux Français ce lundi. Dans les faits, la porte est donc entre-ouverte à une finale du Top 14 qui se disputerait en public, le samedi 18 juillet. Pourquoi le 18 juillet ? C’est la date qu’a optionné la LNR il y a plusieurs semaines, pour une éventuelle finale au Stade de France. Et qu’elle maintient comme possible (même si très improbable), dans le scénario 1 de son communiqué mercredi. Reste que la grande incertitude du « au moins jusqu’à mi-juillet » laisse planer la menace sérieuse d’un nouveau report de l’événement. Ou de son annulation, avec des nouvelles conséquences financières désastreuses. Sans parler de la question sanitaire, quand il faudra remplir un stade pendant une épidémie qui n’aura certainement pas encore connu son terme.

  • Yann Roubert, Président du Lyon olympique universitaire Rugby

Ne faire qu’une finale, je pense que personne n’en voudrait. Même pas Bordeaux et le LOU. On maximiserait potentiellement les chances en la décalant. Et puis, si j’ai bien compris ce qu’a dit le Président, il n’y a rien qui garantit la présence de public. On sait qu’il n’y aura pas de public avant le 15 juillet mais on n’a pas de certitudes qu’il puisse y en avoir le 18. Et il y a pas mal de complexité avec l’affaire des contrats, quels effectifs, etc. Si c’est sans public, ça ne vaut sans doute pas le coup de se créer de tels problèmes pour une solution incertaine.

  • Laurent Marti, Président de l’Union Bordeaux-Bègles

Le 18 non, mais le 28 août oui ! D’ailleurs le lendemain, le Tour de France s’élancera lui aussi au milieu du public depuis Nice. Bien sûr, tout ceci doit encore se confirmer, s’affiner en fonction de l’évolution de la pandémie. Mais nous sommes à quatre mois et demi de l’évènement, et je pense que c’est une formidable opportunité pour le rugby français qu’une finale du Top 14 à la fin août. Pour Bordeaux, cela peut-être, je ne le cache pas une belle cerise sur le gâteau. Nous pourrions comme Lyon recevoir pour les demi-finales, et nous sommes donc à 80 minutes d’une montée à Paris. Quand on repense à ce qu’il se passait il y a encore deux ou trois semaines, on revient de loin. Après je le répète, tout dépendra de la situation sanitaire du pays qui reste la priorité des priorités.

  • Éric De Cromières, Président de l’ASM Clermont Auvergne

Cela me paraît excessivement risqué. Imaginons qu’on lance ce scénario, que les coûts soient engagés et que le Président de la République annonce, le 10 juillet, le prolongement des interdictions de rassemblement de grande ampleur ? On se mettrait dans une mer** terrible.

  • Jean-François Fonteneau, Président du SU Agen Lot-et-Garonne

Si l’on pouvait disputer une finale au 28 août avec du public, ce serait tant mieux. C’est l’esprit même du Top 14 que de terminer la saison sur une finale. Après, je ne sais pas. On est dans le doute le plus total, vous comme moi…

  • Philippe Tayeb, Président de l’Aviron bayonnais

Non, ça me paraît très, très compliqué. Le Président Macron a dit qu’il n’y aurait pas de manifestation jusqu’à mi-juillet. Je ne vois pas comment on pourrait, entre le 15 et le 18 juillet, avoir le droit de concentrer 80 000 personnes dans un stade. Pour moi, ça me paraît impossible. Jouer à huis clos, ce n’est pas notre ADN, mais ce n’est pas, non plus, la culture du sport en général. Aujourd’hui, le foot, le rugby, le handball, le basket sont des sports qui doivent se jouer avec du public. Nous avons l’opportunité de pouvoir le faire à la rentrée, je crois que c’est la solution la plus sage à mon sens.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (3)
IlBanlieusard Il y a 5 mois Le 17/04/2020 à 15:52

Qui peut croire qu'en juillet / août il n'y aura plus problèmes de Covid_19 ?

relance47 Il y a 5 mois Le 17/04/2020 à 12:44

Quelle que soit la décision, l'équité sportive ne pourra pas être respectée. Les doublons ont affaibli les clubs qui ont eu des sélectionnés en équipe de France (coupe du monde et Tournoi) et qui seront doublement sanctionnés pour la fin du top 14 et pour la qualif de la prochaine coupe d'Europe. même si les recettes sont partagées c'est sûr que les "valeurs" du rugby ont pris un coup avec le professionnalisme.

Armagnol Il y a 5 mois Le 17/04/2020 à 12:02

c'est contre l'esprit d'une compétition d'organiser des phases finales alors que la phase régulière n'a pas pu aller à son terme.
Vouloir faire une finale à tout prix est une aberration, perso je la regarderai même pas !