Question 7 : seriez-vous choqué que Canal+ n’honore pas son dernier versement des droits TV ?

  • Laurent Marti, Président de l’Union Bordeaux-Bègles
    Laurent Marti, Président de l’Union Bordeaux-Bègles Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Longtemps, Canal + avait laissé filtrer l’idée que le rugby professionnel, dont elle est un partenaire de toujours, serait préservé de ses mécanismes d’économies enclenchés face à la crise. Une position bien loin de celle du foot, avec qui la chaîne cryptée est vite entrée en conflit frontal sur le versement du dernier segment de droits TV. Une communication de façade ? Effectivement. Si les relations qu’entretiennent les deux sports avec le diffuseur sont aux antipodes, il est désormais probable que le rugby sera placé sur la même ligne financière que son grand cousin du ballon rond. Le « on n’est pas une banque » adressé par Maxime Saada (patron de Canal +) à l’encontre de la Ligue de football s’adressait également au rugby.

  • Éric De Cromières, Président de l’ASM Clermont Auvergne

La situation actuelle crée des manques à gagner très importants et partout. Y compris pour Canal+, qui ne me semble pas assis sur un immense trésor bien qu’il appartienne à une entreprise en bonne santé. Mais cela ne fait pas tout. Il me semble cohérent que chacun défende ses intérêts propres, du moment qu’il le fait dans la correction. C’est le cas, Canal+ a été très correct vis-à-vis de la LNR. Nous sommes loin de la situation du foot. Dès lors, je peux concevoir leur position. Comprenons-nous bien : si le diffuseur souhaite honorer ce dernier versement, j’en serais le premier heureux. Mais je ne leur en voudrais pas s’ils n’effectuaient pas le versement de cette dernière tranche. Ils ont, eux aussi, des patrons qui s’inquiètent de la situation actuelle.

  • Yann Roubert, Président du Lyon olympique universitaire Rugby

Il est évident que l’absence de droits TV, au même titre que les revenus de sponsoring ou de billetterie, ferait un défaut cruel et viendrait empirer une situation déjà grave. Après, je pense que Canal a montré depuis que le rugby est professionnel qu’il était un partenaire fidèle et loyal de la LNR, d’où l’idée d’essayer de trouver des solutions pour proposer des matchs. Il ne faut pas négliger le fait de permettre à notre diffuseur de diffuser les matchs les plus importants donc, si on peut, d’en recaler. C’est important de pouvoir tenir des phases finales, quel que soit le format et la date. On sera tous heureux de reprendre le rugby, quel que soit la date, l’endroit ou la formule, pour avoir un épilogue.

  • Laurent Marti, Président de l’Union Bordeaux-Bègles

Le rugby est un produit pour Canal+ d’un excellent rapport qualité prix. Notamment le Top 14 qui en est sa tête de gondole et réalise de très bonnes audiences en tout cas comparable avec le football. Canal+ ne paye pas très cher pour cela. Voilà pour le constat. Après, Canal+ et la LNR c’est une longue et très belle histoire commune. Les deux parties sont excessivement fidèles. Et tant mieux. Je vois mal Canal, alors que le rugby pro est mal, nous lâcher. Nous avons mis beaucoup d’énergie pour leur offrir à eux aussi, de belles phases finales car outre le Top 14, il y a aussi la Pro D2, pour le mois d’août. Elles peuvent être une grande réussite, une belle manière de sortir de l’orage dans lequel nous sommes. Et ce sera sur Canal+. 

  • Jean-François Fonteneau, Président du SU Agen Lot-et-Garonne

Canal+ a, me semble t-il, versé 85% des droits télévisuels. S’il n’y a pas de match, cela va être difficile de justifier la demande du dernier versement. Je me mets à la place des chefs d’entreprises qui dirigent Canal+, et je pense que l’on est tous conscients du manque à gagner de la chaîne en raison de l’arrêt des compétitions. Grâce aux relations privilégiées que le rugby français entretient avec Canal+, j’ai bon espoir que la chaîne soutienne le rugby français si ce dernier venait à en avoir besoin. Mais quand on sait qu’ils ont déjà versé 85% des droits, je pense que l’on peut comprendre la position de la chaîne en tant qu’entreprise. 

  • Philippe Tayeb, Président de l’Aviron bayonnai

Embêté, oui, puisqu’il y a un engagement. Après, je n’ai pas la légitimité pour répondre à cette question, mais est ce que pour Canal, le fait qu’on joue une demi-finale et une finale, ça honore nos engagements ? Il n’y a qu’eux qui peuvent le dire. Je ne serai pas plus choqué qu’autre chose. Nous sommes tous des hommes d’affaires, des chefs d’entreprise. Si Canal+ perd neuf matchs, que l’on multiplie par le nombre de diffusions, ça peut avoir un impact financier pour eux aussi. C’est une chose que je peux entendre.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (4)
Delepine Il y a 5 mois Le 18/04/2020 à 15:28

Je suis abonné à Canal+ et à Rugby+ uniquement pour le rugby. Donc, plus rien à voir depuis un mois. Si Canal+ ne paye pas les derniers droits TV, je peux aussi suspendre mes paiements à Canal? Je ne suis pas certain que Canal apprécie...

CONCERTOLINO Il y a 5 mois Le 18/04/2020 à 10:38

non, rien de choquant, mais ils ne le feront pas. Ce n'est pas leur intérêt d'avoir un championnat avec des équipes en mauvaise santé financière.

JPB6625 Il y a 5 mois Le 17/04/2020 à 22:39

Le prélèvement pour l’option Rugby Plus n’a pas été suspendu alors qu’il n’y a plus de diffusion. Par ailleurs, avec le confinement, les audiences télé doivent être à un bon niveau. Les clients payent, les producteurs ne reçoivent plus et l’intermédiaire , il fait quoi …

Chaliers Il y a 5 mois Le 17/04/2020 à 18:51

D accord mais Canal continue à me faire payer un abonnement que je n ai pris qu' à cause du rugby le reste ne m intéresse absolument pas.