Cuynat : « Éthiquement et sportivement, je ne m'y retrouve pas »

  • Nicolas Cuynat Président de Grenoble
    Nicolas Cuynat Président de Grenoble
Publié le / Mis à jour le

« Distribuer un titre purement honorifique sans autre choix pour son gagnant que de le défendre dans la même division, pour moi, ce n’est pas vraiment une bonne idée… Des clubs comme Perpignan, Colomiers, Oyonnax ou nous-mêmes peuvent se sentir lésés. Dès le départ, j’étais très pessimiste au sujet de cette pandémie, quant à l’impact que celle-ci allait laisser sur la santé en général et celle des joueurs en particulier. On ne sait toujours pas dans quelles conditions les joueurs vont pouvoir retrouver la compétition après deux mois de confinement et surtout, on ne connaît pas les impacts que peut avoir cette maladie sur le métabolisme des joueurs qui l’ont touché. Au FCG, aucun test n’a été effectué, mais il y a de fortes présomptions que plusieurs joueurs l’aient contracté. Quand on ressent une forte fatigue, de la fièvre et une perte totale du goût et de l’odorat, il n’y a guère de doute… Or, le docteur de la LNR a eu un discours assez alarmiste à ce sujet lors de notre réunion de mercredi, en précisant qu’il faudrait être très prudent par rapport à ces joueurs-là.

Alors, faut-il jouer ces phases finales à tout prix ? On est tous soumis à la position du gouvernement et à sa gestion de la pandémie… Force est de constater que le Top 14 génère de gros enjeux, concernant notamment les places européennes. Mais au sujet du Pro D2, si je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu’un titre doit être distribué coûte que coûte, je ne peux pas non plus aller à contre-courant des autres présidents qui ont jusqu’à présent eu un comportement assez solidaire. Toutefois, à titre personnel, je peux dire que je ne me retrouverais pas dans ces phases finales sans possibilité de promotion, que ce soit sur le plan éthique ou sportif. Nos joueurs et notre staff ont eu jusqu’alors un comportement exemplaire, personne ne s’est plaint. Mais allez leur expliquer, à eux, qu’il leur faudra peut-être jouer un titre après deux mois de confinement sans la carotte de la montée à la clé ! Pour eux, c’est plus que difficile à entendre… »

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir