Calendrier : des amicaux à la mi-août

  • Cameron Woki (Bordeaux) devrait retrouver Paul Jedrasiak (Clermont) sur sa route en amical en août
    Cameron Woki (Bordeaux) devrait retrouver Paul Jedrasiak (Clermont) sur sa route en amical en août Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Le Top 14 qui espère se dérouler aussi normalement que possible ; les coupes d’Europe que l’organisateur entend mener à leur terme ; et des tests-matchs par dizaine à reprogrammer. Jamais l’agenda n’a été aussi chargé et complexe.

En temps normal, le calendrier d’une saison de rugby génère déjà bon nombre de migraines et de grincements de dents, entre championnats domestiques, faux doublons et l’inévitable douzaine de tests-matchs. Mais avec un Tournoi des 6 Nations à finir, des phases finales de Coupes d’Europe à reprogrammer et une deuxième tournée de tests-matchs à caler, la fin d’année 2020 donne lieu au casse-tête ultime pour les instances dirigeantes. Pour l’heure, chacun a élaboré un scénario ou tente de le mettre en scène.

En Top 14

L’élite du rugby français commence lentement mais sûrement à noircir les cases de son agenda de l’été. Ainsi, Bordeaux-Bègles a-t-il prévu d’affronter Biarritz le 13 ou 14 août, avant d’enchaîner contre Clermont le 22 et Bayonne le 28 ; Brive et le Stade français se sont donné rendez-vous le 15 août, les Parisiens espérant se retrouver avec Montpellier, en Corse, sept jours plus tard. Le "timing" est serré. Les clubs tablent en effet sur un démarrage de la saison 2020-2021 le week-end du 5 septembre. En février, lors de la publication initiale du calendrier par la LNR, cette date avait déjà été choisie pour le lever de rideau de la compétition. Les dirigeants espèrent donc pouvoir se calquer sur le plan initial même si un décalage d’une ou plusieurs semaines est d’ores et déjà envisagé, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Une majorité de clubs privilégie cette option à un recours au huis clos. En revanche, leur horizon risque dans tous les cas d’être obscurci par les doublons.

En Coupes d’Europe

Les saisons européennes version 2019-2020, interrompues au terme des phases de poules, iront-elles à leur terme ? Vincent Gaillard, le directeur général de l’EPCR, l’espère : "L’intention de reprogrammer les trois week-ends de phase finale reste absolument intacte, assurait le dirigeant la semaine dernière. Nous travaillons à des scénarios qui consisteraient à les reprogrammer entre la mi-septembre et la mi-octobre, avec les deux finales de Champions Cup et de Challenge les 16 et 17 octobre à Marseille." Quitte à jouer à huis clos. Clermont, le Racing 92 et Toulouse, dans la reine des compétitions, ainsi que Toulon, Castres et Bordeaux-Bègles, engagée dans la seconde, sont susceptibles d’être concernés par ce report inhabituel. Soit près de la moitié des équipes de l’élite. Si l’EPCR parvenait à ses fins, le Top 14 se trouverait chamboulé dans une large mesure avec plusieurs matchs dans l’impossibilité de se tenir à la date prévue.

Les tests-matchs

Vendredi dernier, l’officialisation attendue est tombée : les tournées de juillet sont reportées. Et non annulées. Dans l’idéal, les Fédérations de l’hémisphère Sud, en péril financièrement, aimeraient voir les sélections du Nord venir les défier sur leurs terres cet automne. World Rugby et les instances nationales travaillent donc à l’élargissement de la fenêtre internationale pour permettre aux deux tournées de l’année de se tenir en octobre-novembre. A ce sujet, les considérations sanitaires laissent planer un doute mais cette piste reste d’actualité. Tout comme la reprogrammation des quatre matchs du Tournoi des 6 Nations non disputés, dont Irlande-France. Si ces tests-matchs parvenaient à être organisés, le Top 14 serait submergé de doublons. Sinon, les Fédérations subiraient un sérieux manque à gagner. Pour l’heure, World Rugby l’assure : "Toutes les parties — Fédérations membres, compétitions internationales, compétitions de clubs professionnels et joueurs internationaux de rugby — seront impliquées […] pour élaborer un calendrier ajusté pour le reste de l’année." Bon courage.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir