Bourg, Albi, Massy et Bourgoin en favoris

  • Bourg en Bresse et Massy, 2 favoris de la Nationale
    Bourg en Bresse et Massy, 2 favoris de la Nationale Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Déjà performantes l’année dernière en Fédérale 1, ces quatre formations ambitieuses font figure de cadors. Mais elles auront aussi des outsiders…

Avec une poule unique de 14 équipes avec six places qualificatives, la Nationale promet d’être disputée avec, selon le coprésident de Narbonne Marc Delpoux, pas moins de "dix équipes" à la lutte pour décrocher l’un des six précieux sésames. Mais parmi ces 14 prétendants, quatre sortent du lot selon l’un des boss du RC Narbonne : "Bourg-en-Bresse, Albi, Massy et Bourgoin. Même si nous n’avons fini qu’à six points d’eux, les Bressans ont survolé le championnat la saison dernière, qui plus dans ce que certains appelaient la poule de la mort avec Narbonne, Nice, Aubenas et compagnie… L’année d’avant, ils étaient descendus de Pro D2 alors qu’ils comptaient 55 points au classement, ce qui est énorme. Ils ont des joueurs aguerris aussi et restent de grands favoris. Albi et Massy ont terminé premiers de poule. Albi, par exemple, est une équipe très difficile à manœuvrer chez elle, elle n’a pas perdu à domicile depuis des lustres. Après, je crois que Bourgoin a très bien recruté donc je l’ajoute à ces trois valeurs sûres. À mon sens, ces quatre équipes sont très complètes dans toutes leurs lignes. Et puis ce sont des équipes qui ont de l’expérience, qui ont, pour certaines, connu le Pro D2."

Delpoux : "Attention à Nice et Dijon…"

Ces quatre équipes ont signé quelques belles prises sur le marché des transferts, à commencer par Bourgoin qui a recruté le talonneur montois Kribache, le numéro huit aixois Luafutu, ou encore le centre d’Oyonnax Hansell-Pune, pour ne citer qu’eux. À Massy, on retrouvera le deuxième ligne agenais Adrian Motoc qui est international roumain, ainsi que le pilier vannetais Pierre Maïau. Bourg-en-Bresse a peu recruté, mais a en revanche prolongé la très grande majorité de ses meilleurs joueurs, enrôlant au passage deux joueurs de Rouen, le pilier Martin et le demi de mêlée Campeggia, ainsi que le talonneur de Castres Sauzaret. Albi a également fait son marché du côté de Rouen en signant le troisième ligne Toevalu, le centre Drauniniu ainsi que l’arrière de Vannes Pilet. Mais gare… car d’autres équipes se placent en outsiders : "Attention à Dijon et Nice qui ont effectué de très beaux recrutements en Top 14 ou en Pro D2", poursuit Delpoux. À Nice, on retrouvera ainsi le pilier agenais Negrotto, le demi de mêlée montois Ormaechea, ou l’ouvreur de Rouen Matthew James. Il faut aussi mentionner Narbonne, qui compte à ce jour 18 recrues dont plusieurs sont issues du Top 14 ou de Pro D2 comme le centre palois Nueno ou l’ailier briviste Namy.

 

Voir les commentaires (1)
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (1)
pitoulapuenta Il y a 7 jours Le 29/06/2020 à 20:50

Un ancien de la maison berjallienne, passé par le FC Barcelone Rugby, serait en négociations avancées avec le CSBJ pour une pige de 3 mois...