L’étoilé du Midol : Baubigny, l'héritier...

  • Teddy Baubigny (Racing 92)
    Teddy Baubigny (Racing 92) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Nous aurions pu vous parler de Finn Russell, crédité lui aussi de quatorze étoiles. L’ouvreur international écossais a encore fait parler son talent sur les pelouses du Top 14 tout au long d’une saison tronquée, la faute au covid-19. Souvent décisif, parfois fantasque, il a été un des meilleurs Racingmen de la saison. Mais impossible de passer sous silence la progression de Teddy Baubigny, coleader du classement des étoiles Midi Olympique. Dimitri Szarzewski à la retraite, le jeune talonneur s’est inscrit dans la droite lignée du « Tsar ». Déjà au cours de la saison 2018-2019, Baubigny avait fait parler de lui. Cette année, il s’est imposé comme une évidence en l’absence de Camille Chat, retenu par la Coupe du monde au Japon. Sur les dix-sept journées de Top 14 disputées, il a pris part à quinze rencontres, dont douze comme titulaires. Avec 2 essais inscrits au passage. Mais surtout, il a affiché un niveau de performance qui a convaincu. Mobile et perforant, il est aussi d’une redoutable précision sur ses lancers. Un point important dans l’esprit du manager Laurent Travers. À tel point qu’en janvier, le nouveau sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié, l’a appelé en remplacement de Camille Chat blessé, pour prendre part à la préparation du Tournoi des 6 Nations. Un premier pas vers le plus haut niveau qui en appelle probablement d’autres. À seulement 21 ans, Teddy Baubigny possède une maturité qui n’est pas sans rappeler celle de Dimitri Szarzewski au même âge.

Voir les commentaires
Réagir