C’est reparti pour le Super Rugby Australien !

  • C’est reparti pour le Super Rugby Australien !
    C’est reparti pour le Super Rugby Australien !
Publié le / Mis à jour le

Trois semaines après la Nouvelle-Zélande, les franchises australiennes vont enfin pouvoir retrouver le chemin des terrains. La finale est prévue le 19 septembre.

Pour mettre sur pied un Super Rugby version australienne, Rugby Australia (RA) a souhaité inviter la Western Force à rejoindre une compétition dont la franchise de l’Australie occidentale avait été exclue en 2017 pour raisons financières. Mais les frais de participation seront pris en charge par le magnat minier, Andrew Forrest, car RA n’a pas les moyens de financer les cinq équipes professionnelles. En vue de ce Super Rugby AU, la Force s’est renforcée en recrutant quatre joueurs venant du rugby européen : Godwin (ex-Connacht), Lance (ex-Worcester), Atkins et Holmes (ex-Exeter). Un temps envisagé, la participation des Sunwolves a dû être abandonnée vu les contraintes logistiques trop importantes et coûteuses. Les restrictions financières ont aussi obligé les Waratahs à libérer de manière anticipée Kurtley Beale (Racing). Il ne sera pas remplacé.

Dynamiser le jeu !

Conscients de la perte d’audience du rugby, toutes les parties se sont mises d’accord pour introduire un certain nombre de règles ayant pour but de dynamiser le jeu. Sept nouvelles règles, en majeure partie inspirées du XIII, vont être essayées lors de cette compétition. Le premier changement voit l’introduction du renvoi depuis la ligne d’en-but par l’équipe défensive dans deux cas de figure : l’équipe attaquante franchit la ligne mais n’est pas en mesure d’aplatir (en lieu et place d’une mêlée à 5 mètres) ou quand un défenseur aplatit dans son en-but. Autre changement majeur, l’introduction de la règle du "50-22". Si un attaquant tape depuis son camp et que le ballon, après un rebond, sort en touche dans les 22 mètres adverses, la touche lui est rendue. à l’inverse, si une équipe dégage de ses 22 mètres et trouve une touche après rebond dans le camp opposé, l’équipe qui a tapé bénéficie du lancement en touche. Le but est d’ouvrir l’espace en obligeant les ailiers à rester en retrait. L’arrêt de volée dans les 22 mètres disparaît pour augmenter la lutte pour le ballon. Il est maintenant à espérer que les spectateurs soient de retour et que le rugby australien redresse la tête après une longue période de doute.

Jacques BROQUET, correspondant avec Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir