FFR : la gouvernance en place refuse le report des élections

  • FFR : la gouvernance en place refuse le report des élections
    FFR : la gouvernance en place refuse le report des élections Midi Olympique
Publié le

Tôt ou tard, la question devait arriver. Elle a finalement été posée par Jean-Benoît Portier, président du SCO Angers : pourquoi la gouvernance en place ne procède-t-elle pas au report des élections à la présidence de la FFR, compte tenu de l’interruption de la campagne pendant le confinement ? Dans la semaine, le Canard Enchaîné avait d’ailleurs révélé que le comité fédéral d’éthique et de déontologie prônait un report de deux mois des élections fédérales, comme le ministère des Sports le conseille aux fédérations. Jusqu’alors, l’équipe dirigeante ne souhaitait pas suivre les conseils du ministère et avait maintenu à la date du 3 octobre le scrutin. Samedi, Christian Dullin, le secrétaire général de la FFR, a répondu assez sèchement à cette interrogation en s’appuyant sur deux arguments : « On y est autorisé » et « aucun décret ne nous empêche de le faire ». Il a ajouté, dans une petite pique à l’attention de l’opposition : « Et puis, si je m’en réfère à ce que je lis dans les journaux, il y a une équipe qui fait des visios tous les jours... » Le processus démocratique est donc en marche.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?