Saga Biarritz - Peyresblanques, la promesse d'un avenir au BO

  • Saga Biarritz - Peyresblanques, la promesse d'un avenir au BO
    Saga Biarritz - Peyresblanques, la promesse d'un avenir au BO / Pablo Ordas
Publié le / Mis à jour le

Lucas Peyresblanques - Talonneur. Le prometteur joueur a fait le choix de prolonger l’aventure avec le BO, désireux d’incarner la jeunesse qui réussit à Biarritz...

Il y a des signes qui ne trompent pas. En mai dernier, Jean-Baptiste Aldigé a annoncé, jour après jour, les joueurs en fin de contrat qui prolongeaient l’aventure avec Biarritz. La publication officialisant que Lucas Peyresblanques signait un nouveau bail de trois ans fut, de loin, celle accueillie avec le plus de succès. En termes de mentions "j’aime", "retweet" ou de commentaires sur les différents réseaux sociaux du club, celle-ci affiche, à quelques chiffres près, des statistiques similaires aux annonces révélant les arrivées de Henry Speight et de Francis Saili. Pourquoi vous dit-on ça ? Tout simplement parce que le talonneur, en plus d’être un joueur très prometteur, suscite de l’engouement.

Il est un symbole de la formation biarrote qu’il a rejoint dès 2013, après des débuts à Peyrehorade et, au-delà de ça, reste un joueur du coin auprès duquel le public aime s’identifier. Cet engagement jusqu’en 2023, il est venu naturellement. "Je me sens très bien ici et j’ai envie de vivre une grande aventure qui nous permettrait de viser le Top 14. Le projet de jeu et la confiance que l’on m’a accordée, petit à petit dans la saison, m’ont convaincu", explique le garçon de 22 ans. Hier, les meilleurs jeunes quittaient le navire rouge et blanc après y avoir fait leurs armes. Aujourd’hui, la donne aurait-elle changé ? "On voit que le club arrive à garder mes copains qui sont prometteurs et qui ont des sollicitations ou le niveau pour partir à l’étage supérieur. C’est sûr que ça donne envie de rester et de pouvoir continuer à progresser avec eux", affirme le talonneur.

Progresser sur ses lancers

La tête sur les épaules, le jeune homme passé par le pôle espoirs de Bayonne est conscient des qualités de Romain Ruffenach et François Da Ros, avec qui il devra se "battre" pour une place de titulaire. Lancé dans le grand bain chez les professionnels il y a quatre ans alors qu’il était tout juste majeur, "Peyres" a pris l’habitude d’être soumis à une forte concurrence. "Cette dernière me booste, reprend-il. Elle me force à faire de bonnes performances et à m’entraîner plus dur. Je pense qu’il y a du positif dans la concurrence et j’espère avoir du temps de jeu malgré tout."

Pour y parvenir, celui qui a marqué 6 essais l’an dernier tentera de faire parler ses qualités athlétiques et sa mobilité sur le terrain. Il sait également que, pour faire bouger les lignes, son lancer sera son principal axe de travail : "Il faut que je gagne en maturité sur les moments clés d’un match et que je progresse techniquement pour avoir 100 % de confiance dans mon geste." Lucide, Peyresblanques connaît ses faiblesses. Il connaît aussi ses forces et parfois, sait envoyer des messages forts, comme il l’a fait, en prolongeant dans son club de cœur.

Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir