Cas positif, coup d’arrêt pour le SU Agen

  • Illustration during a training session, Top 14 was suspended on March due to COVID-19 outbreak on June 18, 2020 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - --- - Stade Pierre Fabre - Castres (France)
    Illustration during a training session, Top 14 was suspended on March due to COVID-19 outbreak on June 18, 2020 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - --- - Stade Pierre Fabre - Castres (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Un joueur agenais a été testé positif au Covid-19, vendredi. Si Le Lot-et-Garonnais est un cas isolé, la préparation de son équipe est bouleversée.

Un mois après sa reprise de l’entraînement, le 8 juin, le SUALG a vu sa préparation subir un coup d’arrêt vendredi dernier avec l’annonce d’un cas de coronavirus parmi ses rangs. "Dans le cadre du protocole sanitaire Covid-19 mis en place par la Ligue nationale de rugby pour l’ensemble des clubs de Top 14 et Pro D2, les résultats d’un de ses joueurs ont conduit le club à l’isoler immédiatement par mesure de précaution. Le SUALG met tout en place pour préserver la santé de ses joueurs, salariés et supporters."

Le joueur en question, testé en cours de semaine dernière et dont l’identité est tue par respect du secret médical, ne présenterait aucun symptôme et aurait une charge virale très faible. Il va observer un isolement de quatorze jours. L’apparition de ce cas positif a aussi des conséquences sur la poursuite de l’intersaison agenaise sur le plan collectif. "Dans ce cadre, les prochains entraînements seront fermés au public, indique notamment le communiqué. L’ensemble de l’effectif et des staffs du SUALG continueront à appliquer ce protocole sanitaire et toutes recommandations de la Commission médicale de la LNR."

Retour au stade 2

Concrètement, les Lot-et-Garonnais sont censés repasser, dès cette semaine, au stade 2 de la pratique. Celui des entraînements en petits groupes de dix personnes maximum, sans contact et d’une durée de quarante-cinq minutes, comme l’avait préconisé la FFR. Ce retour en arrière va mettre un coup de frein à la montée en puissance espérée par Christophe Laussucq en vue de la reprise de la compétition, en amical, face à Castres, le 14 août.

Le tout avec la crainte de voir les cas se multiplier au sein du club. Une contagion mettrait sérieusement en péril le début de saison du SUALG. Les troupes agenaises, attendues ce lundi au stade Armandie, vont évidemment être placées sous étroite surveillance médicale avec un premier test virologique RT-PCR. Si aucun nouveau cas positif n’est constaté au cours des quinze prochains jours, un retour à la normale pourra être acté fin juillet.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?