À Pau, Bonneval à la relance

  • L’ancien joueur du Stade français et de Toulon, Hugo Bonneval portera désormais les couleurs de la Section paloise. Photo Twitter SectionPaloise
    L’ancien joueur du Stade français et de Toulon, Hugo Bonneval portera désormais les couleurs de la Section paloise. Photo Twitter SectionPaloise
Publié le / Mis à jour le

La Section a réussi un joli coup en obtenant la signature de l’arrière international Hugo Bonneval, en fin de contrat avec Toulon, qui sort d’une saison tronquée par une blessure aux ischio-jambiers. Un coup dur maintenant derrière lui.

À la fin du mois de juin, Frédéric Manca, co-manager de la Section en charge des trois-quarts devait se gratter la tête. L’Australien Jesse Mogg venait de rechuter à l’entraînement. Seul Charly Malié était disponible pour occuper le poste d’arrière. Un mois plus tard, l’Australien a repris la course, laissant penser que la rechute était sans gravité, et il a accueilli un nouveau joueur pour couvrir le poste : Hugo Bonneval. En fin de contrat avec Toulon, l’international français est arrivé le dimanche 19 juillet à Pau. Un soulagement pour la Section qui n’avait pas encore remplacé numériquement Ben Smith mais aussi pour le joueur qui n’a plus joué depuis le 7 septembre 2019. Un accord de dernière minute portant sur une saison que les deux parties espèrent gagnant-gagnant. En tout cas, Hugo Bonneval est heureux d’avoir débuté l’entraînement au centre Macron. "Je suis pour l’instant tout seul dans un appartement situé à cinq minutes du centre d’entraînement donc c’est parfait pour se familiariser avec ce nouvel environnement. Ma femme et mes enfants n’arriveront qu’à la fin du mois d’août mais nous avons déjà trouvé une maison donc tout se passe bien." Après trois saisons au RCT, l’ancien parisien ne boude pas son plaisir de pouvoir se concentrer sur le rugby après une année de galère : "C’était une saison tronquée après ma blessure. Je devais revenir au mois de mars. J’avais coché la date du 28 et le déplacement à Clermont et s’entraîner dur avec un tel objectif permet de maintenir l’intensité et l’envie. L’arrêt prématuré de la compétition en raison du Covid a été un nouveau coup dur, même si voir mes enfants tous les jours m’a permis de m’évader."

Aucune crainte sur le plan physique

Il a néanmoins continué à s’entraîner, avant de retrouver ses partenaires toulonnais lors du déconfinement. "Ce n’est jamais très bon de s’arrêter aussi longtemps sans jouer. Il faut faire redémarrer le moteur." Hugo Bonneval, qui avait déjà connu une longue blessure lors de la saison 2014-2015 (rupture du ligament croisé d’un genou lors de la tournée en Australie avec l’équipe de France), sait de quoi il parle mais il ne ressent aucune gêne depuis son retour sur les terrains malgré la gravité de sa blessure : "J’avais un trou de quatre centimètres sous la fesse mais je n’avais aucune douleur. Le muscle n’a pas été touché. Il fallait seulement le remonter pour le rattacher et attendre que la greffe osseuse prenne. Je n’ai aucune crainte sur le plan physique." Pourtant, malgré un CV flatteur et deux premières saisons à Toulon très intéressantes qui lui avaient permis d’être retenu pour la tournée des Bleus en Nouvelle-Zélande à l’été 2018, il a dû patienter avant de trouver un nouveau point de chute : "La situation sanitaire et économique a compliqué la donne pour de nombreux joueurs. Je suis heureux d’avoir pu trouver un nouveau challenge et content que la Section me fasse confiance. Je n’ai qu’une envie : jouer et sourire sur le terrain." Il espère se relancer avec la Section et trouver un nouveau cocon à Pau, une ville qu’il commence à découvrir : "Ce n’est pas loin de la mer et de la montagne. Mes enfants vont voir la neige pour la première fois. C’est génial."

Voir les commentaires
Réagir