Les petits stades sont les grands perdants des match amicaux

  • Les petits stades sont les grands perdants
    Les petits stades sont les grands perdants Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Avec le nombre de personne limité, les stades avec un nombre de places réduites sont les grands perdants.... 

Cette intersaison ne ressemblera décidément à aucune autre. Pour la première fois depuis vingt-six ans, le Challenge Vaquerin, compétition à nulle autre pareille, entre dépaysement et convivialité, n’égaiera pas l’été. Le 10 juin dernier, les organisateurs de l’événement itinérant, allant de Millau à Rodez en passant par Camarès, ont annoncé son annulation : "Nous sommes désolés de vous annoncer l’annulation du 27e Challenge Vaquerin, prévu en août prochain. […] L’hypothèse de matchs à huis clos ou public restreint nous paraît incompatible avec l’esprit convivial du Challenge. En outre, la fermeture des frontières nous prive d’une des spécificités de notre tournoi, à savoir l’accueil d’équipes étrangères, notamment britanniques." En ces temps de protocole et de mesures sanitaires, les petits stades sont devenus inadaptés, désuets. Un crève-cœur pour les clubs amateurs, toujours ravis de proposer des affiches d’élite à leurs passionnés. Le Comité directeur de la LNR en date du 25 juin avait entériné le principe de base des matchs de préparation pour l’été : "Ces rencontres devront se jouer entre clubs professionnels français, et avoir lieu soit dans des stades de catégorie A soit sur dérogation dans des stades de catégorie B disposant de vestiaires d’une superficie unitaire de 60 m² minimum."

Navarrenx et Biars

Du côté de Biars, dans le Lot, l’annonce a sonné comme une sentence. Pour l’exposition et le gain de billetterie, il faudra repasser. L’an passé, la rencontre de gala avait attiré plus de 3 000 personnes. à 12 € la place, sans compter les boissons, le gain peut vite atteindre quelques dizaines de milliers d’euros. On comprend le dépit des dirigeants, lors de la dernière AG début juillet : "Seule ombre au tableau, le traditionnel match d’août entre le CA Brive et le Racing 92, initialement prévu à Biars, ne pourra s’y dérouler car suite aux impératifs sanitaires imposés cette année par la Ligue, les rencontres amicales entre clubs du Top 14 ne peuvent avoir lieu que sur des terrains de catégorie B." Les deux équipes en découdront au Stadium municipal de Brive : "Les mesures pénalisent la promotion du rugby et le monde amateur, regrette Xavier Ric, le directeur général du CABCL. C’étaient des moments importants de partage et d’échange."

Autre confrontation prévue sur terrain neutre et champêtre, Pau-Castres se tiendra finalement au Hameau, comme l’a annoncé, ce lundi, la Section, via un communiqué : "Le troisième et dernier match de préparation face au Castres Olympique initialement programmé à Navarrenx aura finalement lieu au stade du Hameau jeudi 27 août à 19 h 30. La Section remercie le Stade Navarrais Rugby, la commune de Navarrenx et son comité des fêtes pour leur implication dans le projet et elle ne manquera pas de consolider les liens avec Navarrenx à l’occasion d’autres événements." 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir