À Toulouse, la délocalisation au Stadium pose question

  • Vue générale du Stadium municipal de Toulouse.
    Vue générale du Stadium municipal de Toulouse. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Le Stade toulousain va jouer au Stadium, cette délocalisation dans ce stade pose question dans le club haut-garonnais... 

Le Stade toulousain, qui vit sur une économie réelle et se trouve dépendant des recettes guichets et des annexes autour des matchs, est confronté à une double problématique. D’abord celle, comme tous les autres clubs, de la campagne d’abonnements qui a déjà été lancée pour la saison à venir.

Comme il l’avait évoqué lors de sa conférence de presse de « rentrée » début juin, le président Didier Lacroix avait choisi d’avancer : « On a décidé de préparer la saison selon le schéma dans lequel on jouerait normalement début septembre. Nous voulons être dans le positivisme, nous projeter et, si nous devons faire face à un nouveau problème, on s’adaptera et on changera les règles. On ne connaît pas toutes les contraintes, alors il faut faire preuve de lucidité et d’agilité. On va aussi construire selon l’atterrissage de l’exercice 2019-2020. » Un exercice que le club est en train de clore. En interne, si rien n’a été définitivement décidé, on se creuse actuellement les méninges sur la façon dont il faut opérer au vu des dernières annonces.

Des demandes auraient déjà été envoyées auprès de la Préfecture pour bénéficier d’éventuelles dérogations, vitales pour ce club si la jauge devait être maintenue à 5000 spectateurs au-delà du 31 août. Autre problématique du quart de Champions Cup, reprogrammé le 20 septembre. Celui-ci doit être délocalisé au Stadium, plus grande enceinte de la ville qui peut accueillir jusqu’à 33 000 personnes. Près de 18 000 billets avaient déjà trouvé preneurs avant le confinement lorsque la vente a été arrêtée un mois avant la date initiale de la rencontre !

Autant dire que les Rouge et Noir n’auraient sûrement aucun mal à faire guichets fermés si le stade pouvait être plein… Si ce n’est pas le cas, le club rentrerait-il dans ses frais ? Quelle solution serait adoptée ? C’est toute la question du moment.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir