Forletta, Germain, Usarraga... Le XV des promus en Top 14

  • Gaëtan Germain
    Gaëtan Germain Icon Sport
Publié le , mis à jour

Un contexte économique tendu, présidents et managers du top 14 n’ont, une fois encore, pas hésité à recruter en pro D2 - et même en-dessous - pour compléter leurs effectifs. Jeunes à forts potentiels, joueurs expérimentés à la relance ou futurs internationaux en puissance, voici un tour d’horizon.
 

15. Gaëtan Germain - Bayonne (30 ans)

C’est une valeur sûre du Top 14, dont il a été à plusieurs reprises le meilleur réalisateur, qui retrouve l’élite. Après cinq saisons à Brive où il était un taulier, l’arrière a effectué deux ans à Grenoble, avec qui il a été relégué au terme de l’exercice 2018-2019. Yannick Bru compte sur son expérience et sur son pied droit magique pour apporter une plus-value à l’équipe basque. 

14. Raymond Rhule - La Rochelle (28 ans)

Franchement, c’était une anomalie de le voir en Pro D2. Raymond Rhule compte quand-même sept sélections avec les Springboks (toutes en 2017). Il avait débarqué à Grenoble en 2018 et avait accepté de rester au club malgré la descente. Après une première saison moyenne, il a fait le boulot l’an passé en Pro D2.
Dans un contexte favorable sa vitesse peut apporter beaucoup.  

13. Wesley Douglas  - Brive (23 ans)

Brive s’est fait une spécialité de repérer des talents dans les divisions inférieures ou parmi les équipes espoirs ces dernières années. Là, le CABCL a misé sur ce jeune Anglais, devenu une référence du Pro D2 durant ses quatre saisons avec Béziers, après avoir fréquenté le centre de formation de Leicester. Capable d’évoluer au centre ou à l’aile, il peut franchir un cap.

12. Adrea Cocagi - Castres (26 ans)

Voilà un joueur qui, malgré son relatif jeune âge, possède une solide réputation en Pro D2. Arrivé de l’Aquila en 2013 et un passage éclair au Stade français, le centre fidjien a réalisé six très bonnes saisons à Tarbes (2014-2016) puis à l’Usap (2016-2020). Il est donc logique que les dirigeants castrais se soient intéressés à ce puissant trois-quarts, qui risque de causer des dégâts au milieu du terrain.

11. Bastien Guillemin - Castres (22 ans)

Un autre joueur pour lequel on ne se fait beaucoup de souci concernant son adaptation. En effet, Guillemin a déjà connu deux saisons de Top 14 avec le FC Grenoble, qu’il quitte cette saison pour rejoindre le Castres olympique. Il sort justement d’une saison pleine, au cours de laquelle il a signé 14 apparitions (pour autant de titularisations) et quatre essais marqués. 

10. Léo Barré - Stade français (17 ans)

Il a beau être le plus jeune de ce XV de départ, Léo Barré ne manque pas de talent. International moins de 18 ans, il est un des grands espoirs au poste d’ouvreur. Formé à Massy, il aura 18 ans le 20 août prochain et le manager Gonzalo Quesada compte bien l’intégrer dans la rotation avec Nicolas Sanchez et Joris Ségonds. Retenez bien son nom !

9. Jules Le Bail - La Rochelle (28 ans)

Il s’agit d’un retour car Jules Le Bail avait débuté à La Rochelle en 2013-2014, mais avec peu de temps de jeu. En 2017, ce demi de mêlée-buteur avait choisi d’aller à Vannes, où il est vite devenu un taulier. Fort de ce vécu, il est revenu à son club d’origine avec l’ambition d’aiguillonner Tawera Ker Barlow. à ne pas confondre avec son frère

8. Alex Bécognée - Montpellier (23 ans)

Trois saisons en Pro D2, et voilà Alex Bécognée qui se lance dans le grand bain du Top 14. à 23 ans, il était déjà un élément de base du pack de Mont-de-Marsan (41 titularisations en trois saisons). « Ce n’est pas un pari» tranche d’ailleurs l’entraîneur Xavier Garbajosa. «C’est un joueur dominant dans son registre.» Son registre ? Porteur de balle, servi par un physique dense (1,89 m pour 106kg). Les défenses du Top 14 vont bientôt le découvrir.

7. Asier Usarraga - Bayonne (25 ans)

Devenu un élement moteur de Biarritz et une valeur sûre de sa troisième ligne en Pro D2, le flanker a choisi de poursuivre sa carrière chez le voisin bayonnais. Un défi de taille pour l’intéressé qui compte là franchir un cap. Avec le BOPB, il a cumulé 83 apparitions en Pro D2 depuis la saison 2014-2015, et il a aussi connu un exercice plein en Fédérale 1 avec Albi en 2017-2018. Aujourd’hui, Usarraga semble armé pour relever ce challenge. 

6. Mickaël Guillard - Lyon (19 ans)

Encore un pur produit de la formation massicoise. Ce troisième ligne (109 kilos - 1.97mètres), qui peut dépanner en deuxième, a un bel avenir devant lui. Lors du dernier Tournoi des 6 Nations des moins de 20 ans, il a débuté sur le banc lors de la première rencontre face à l’Angleterre, avant d’enchaîner trois titularisations lors des trois rencontres suivantes. à Massy, on dit de lui qu’il est dans la droite lignée des Macalou, Camara ou encore Woki.

5. Mickaël Capelli - Montpellier (23 ans)

Ce beau bébé de quasiment deux mètres pour 128 kg va rejoindre les colosses montpelliérains tels que Willemse ou Du Plessis auprès desquels il va poursuivre son apprentissage. International passé par toutes les équipes jeunes, Capelli sort d’une belle saison avec le FC Grenoble où il a compté 18 feuilles de match. Comme pour Guillemin, son ancien coéquipier, Capelli connait bien le Top 14, puisqu’il y a joué pendant trois ans avec Grenoble. 

4. Alexandre Manukula - Bayonne (23 ans)

Alexandre Manukula a été gâté par la nature (2.02m, 129 kg). Présent au centre de formation du Stade toulousain depuis 2014, le Néo-calédonien avait fait une brève apparition en 2018-2019 avant d’être prêté au club de Colomiers la saison dernière. Un bon choix puisque ce pari lui a permis de disputer 13 rencontres pro. Toujours sous contrat avec Toulouse, Manukula va cette fois retrouver un ancien Toulousain, Yannick Bru pour faire enfin une saison pleine en Top 14. 

3. Cristian Ojovan - Clermont (23 ans)

Question Moldavie, les amateurs du Top 14 connaissaient déjà bien Vadim Cobilas. Ils vont bientôt découvrir à Clermont Cristian Ojovan, également pilier droit et en provenance du voisin aurillacois. Un colosse de 1,83m pour 119kg et qui, depuis deux ans, détruit toutes les mêlées du Pro D2. Encore jeune, Ojovan devra encore progresser dans le déplacement mais il s’avance comme un héritier crédible à l’icone Zirakashvili.

2. Gaëtan Barlot - Castres (22 ans)

Formé à Clermont mais non conservé par les dirigeants auvergnats, Gaëtan Barlot a bien failli ne jamais percer dans le monde pro. Mais son transfert en 2017 pour Colomiers changea la donne. Après une première saison d’observation (3 matchs avec les pros), Barlot est monté en puissance au point de devenir la saison dernière un titulaire régulier (997 minutes de jeu). Performant sur les bases du poste, il pourrait être une bonne surprise du recrutement castrais.

1. Enzo Forletta - Montpellier (26 ans)

Cela fait plusieurs saisons que son nom circule dans les plus grandes écuries du Top 14. Fidèle jusque-là à Perpignan avec qui il avait connu un aller-retour dans l’élite durant la saison 2018-2019, le pilier gauche a décidé de franchir cette fois le pas. Encore auteur de 21 matchs en Pro D2 lors du dernier exercice qui n’a pu aller à son terme, dont 18 comme titulaire, Forletta a rejoint les rangs du voisin montpelliérain où son ascension est attendue.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?