Roman d'un club - La folle transhumance niçoise

  • Pierre Pédeutour, François Pierre, Jean-Claude Ballatore et Tony Catoni, la génération niçoise des années 80. L’influence toulonnaise était toujours là, mais le club des Alpes Maritimes alignait des joueurs formés sur place. La greffe varoise avait bien pris.Ci contre : à droite : Nice, vainqueur du Challenge Yves Du Manoir 1985.En bas à gauche et à droite, André Herrero expulsé pour son dernier match en 1977. Il a marqué Nice de son empreinte après avoir marqué de la même façon Toulon.et même l’équipe de France.
    Pierre Pédeutour, François Pierre, Jean-Claude Ballatore et Tony Catoni, la génération niçoise des années 80. L’influence toulonnaise était toujours là, mais le club des Alpes Maritimes alignait des joueurs formés sur place. La greffe varoise avait bien pris.Ci contre : à droite : Nice, vainqueur du Challenge Yves Du Manoir 1985.En bas à gauche et à droite, André Herrero expulsé pour son dernier match en 1977. Il a marqué Nice de son empreinte après avoir marqué de la même façon Toulon.et même l’équipe de France.
Publié le , mis à jour

En 1971, entre Toulon et Nice, on vit la transhumance la plus étonnante de l’histoire du championnat. Une dizaine de talents émigrent de concert dans le sillage d’André Herrero sur fond de polémique. Nice devint un nouveau bastion du rugby pendant une quinzaine d’années jusqu’à frôler le titre.

Notre époque n’a rien inventé. Les querelles fratricides ont toujours été le nerf du rugby français, sport de fiefs voisins. Au début des années 70, la greffe toulonnaise sur le corps niçois en fut l’un des plus beaux exemples. Jamais on avait vu un tel transfert de richesses entre deux clubs, dix joueurs qui troquent soudain une tunique pour un autre et qui s’imposent 149 kilomètres de trajet...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?