France 7 en stage à la montagne

  • L'équipe de France de rugby à 7 L'équipe de France de rugby à 7
    L'équipe de France de rugby à 7
Publié le , mis à jour

Les joueurs de l’équipe de France à 7 ont pris congés dans les Pyrénées, à Saint-Lary-Soulan, jusqu'à la fin de la semaine. Ils s’y ressourcent, se remettent en forme et perfectionnent leur cohésion de groupe.

« L’ambition était de remettre les joueurs en forme d’ici la fin août pour se préparer à toute éventualité à la rentrée. » Jérôme Daret, entraîneur principal de l’équipe de France à 7, ne veut pas prendre le moindre risque. Le calendrier étant encore très incertain, le coach souhaite être prêt quoi qu’il advienne. « On sait que l’on ne jouera pas avant décembre/janvier sur le World Rugby Sevens Series mais on espère quand même jouer en zone Europe avant » s’inquiète-t-il.

Afin donc d’être bien prêt, le staff de l’équipe de France souhaitait revenir à Saint-Lary-Soulan : « Nous étions déjà venus deux jours et demi pour la préparation du TQO. On avait trouvé le cadre sympa, on s’était bien oxygéné et puis il y a de belles installations. » explique le coach. Les joueurs de l’équipe de France marchent sur les traces de leurs collègues du Top 14 et du Pro D2. En effet, de nombreux clubs professionnels viennent aussi en stage dans la station pyrénéenne. “Tous les protocoles sanitaires sont parfaitement organisés, respectés. Nous sommes testés régulièrement et nous bénéficions de salles propres à nous à l’hôtel” poursuit Jérôme Daret.

Rando et descente en Arapaho

Lors de ces cinq jours de stage, un à deux entraînements par jour sont prévus : « on a aussi une grosse journée de samedi où, en plus de deux séances intensives, les joueurs feront une sorte de rando avec de la course et des exercices de précision. Le lendemain, on a organisé une descente en Arapaho (trottinette tout terrain) pour une journée plus ludique. Cela demande quand même de l’exigence, de la rigueur et un esprit de cohésion » raconte le coach.

« Cohésion » est un mot qui revient constamment dans les propos de ce dernier : « on avait besoin de travailler cette cohésion et de se ressourcer entre nous. Saint-Lary permet cela. Et puis, grâce à certaines activités, on essaie de donner un peu de joie de vivre aux joueurs qui sont, eux aussi, stressés par le flou ambiant notamment sur le redémarrage de la saison. » Sachant que les tournois de Dubaï (prévu du 26 au 28 novembre) et de Cape Town (prévu du 4 au 6 décembre) sont d’ores et déjà annulés, à moins que des tournois de préparation soient organisés en Europe, difficile de savoir si l’équipe de France de rugby à 7 pourra rejouer un match officiel en 2020. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle, à l’aube des Jeux Olympiques.

Victor Coudraud
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?