Amical : l’UBB au rendez-vous

  • Nans Ducuing très en jambe pour cette reprise. Photo Vincent Duvivier
    Nans Ducuing très en jambe pour cette reprise. Photo Vincent Duvivier
Publié le

Complète et homogène, la formation girondine a livré un match plein pour dominer une équipe clermontoise en plein rôdage. Qu’on se le dise, l’ex-leader du Top 14 sera au rendez-vous pour la reprise...

L’Union Bordeaux-Bègles n’avait de toute évidence pas fait le déplacement pour disputer un simple match amical, où elle se serait contentée de réviser ses combinaisons et tester sa condition physique. Non, l’UBB voulait gagner. Comme elle l’a si souvent fait la saison dernière. Et contre une équipe qui, au vu de son effectif et de son recrutement, devrait jouer les premiers rôles dans le prochain Top 14. On s’en est aperçu après seulement dix minutes de jeu quand, plutôt que de taper en touche, l’ouvreur international tricolore de l’UBB Matthieu Jalibert indiqua à M. Chalon les perches pour porter le score à 10 à 0. Et pourtant, quelques minutes plus tôt, les avants girondins avaient d’emblée marqué leur territoire en initiant un ballon porté destructeur après touche qui trouva l’avancée nécessaire pour lancer l’attaque girondine et envoyer le centre Uberti derrière la ligne…

La semaine passée, le boss de l’UBB Christophe Urios ne s’était pas gardé de critiquer l’entame et la fin de match de ses hommes : "Je n’ai pas aimé les quinze premières et quinze dernières minutes du match contre Biarritz mais j’ai trouvé que nous étions dans les clous après six mois d’inactivité. On y verra plus clair après ce cap de l’ASM." Ce cap étant passé, que peut-on dire de cette UBB cuvée 2020-2021 ? Pour être tout à fait précis, il convient de partager notre propos en deux parties puisqu’à l’image de l’ASM, le staff girondin a changé quasiment toute son équipe à la mi-temps. Dans le premier acte, on peut dire que l’UBB brilla par la puissance de sa première ligne Poirot-Dweba-Tameifuna qui risque de causer de sacrés dégâts dans le Top 14 à venir. Dans le sillage de ces trois colosses, l’UBB a pu initier de redoutables ballons portés qui n’eurent aucun mal à trouver de l’avancée face au pack clermontois. En touche et dans le jeu, Alexandre Roumat s’est montré toujours aussi efficace et précis. Derrière, on a apprécié aussi que Matthieu Jalibert n’ait pas perdu une once de sa vitesse de pointe pendant cette interminable pause, tout comme Santiago Cordero a gardé ses appuis déroutants ou Nans Ducuing sa justesse dans ses interventions dans la ligne. Pour sa première titularisation avec son nouveau club après une entrée en jeu la semaine dernière face à Biarritz, la recrue néo-zélandaise Ben Lam s’est montrée un peu timide. À voir comment l’ancien ailier des Hurricanes se comportera le week-end.

Lesgourgues en dynamiteur, Lamerat en fin passeur

La deuxième mi-temps marqua les entrées de Lamerat, Botica, Cazeaux, Cros, Buros, Woki, Lamothe, Seuteni, puis Lesgourgues, Cobilas et Maynadier. Bien que plus frais, on ait eu le sentiment que les avants girondins ont été moins dominateurs, avec notamment une mêlée moins souveraine et un alignement plus flottant malgré l’impressionnante détente de la recrue argentine Guido Petti. En revanche, l’entrée de Lesgourgues apporta un vrai coup de fouet à l’attaque girondine et l’on vit quelques superbes enchaînements entre Lesgourgues, Botica, Lamerat dont un, sublime de justesse, qui mena à l’essai de l’ailier Geoffrey Cros en bout de ligne. Loin d’évoluer dans un registre plus direct que son gabarit lui permet pourtant d’exploiter, on a vu un Rémi Lamerat très précis et vif dans son jeu de passe. Ce cap de l’ASM étant maintenant franchi, on peut donner raison à Christophe Urios qui estimait après la victoire que son équipe est "dans les clous." En inscrivant trois essais à ce qui devrait être l’un des cadors du Top 14, l’UBB montre qu’elle est prête à parachever l’œuvre qu’elle a commencée l’année dernière…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?