La Rochelle : une sévère jaunisse

  • Les Rochelais de Romain Sazy ont connu une après-midi difficile à Limoges contre Toulouse, et notamment en conquête. Photo EC Les Rochelais de Romain Sazy ont connu une après-midi difficile à Limoges contre Toulouse, et notamment en conquête. Photo EC
    Les Rochelais de Romain Sazy ont connu une après-midi difficile à Limoges contre Toulouse, et notamment en conquête. Photo EC
Publié le

Le premier match de préparation a viré à la débacle pour des Rochelais qui n’ont pas réussi à canaliser leur envie, enchaînant les fautes et cumulant les cartons jaunes.

Il est vrai que le Stade toulousain partait avec une longueur d’avance voire deux. En effet, les hommes d’Ugo Mola avaient déjà un match de préparation dans les jambes et ils se présentaient à Beaublanc avec un collectif déjà bien rodé puisque l’équipe n’a pas connu de nombreux changements pendant l’intersaison. Mis à part le replacement de Peato Mauvaka au poste de troisième ligne centre et l’association des frères Arnold en seconde ligne, la composition de départ ne comportait aucune nouveauté. Les Rochelais ne débutaient pas leur première rencontre amicale avec autant de vécu, d’autant plus que certains cadres avaient été laissés au repos. Il fallait compenser cette absence de repères par un engagement sans faille. Il s’est révélé destructeur. L’envie s’est transformée en indiscipline dès les premières minutes de la rencontre. Une avalanche de coup de sifflet qui a permis aux Toulousains de camper dans les vingt-deux mètres maritimes. Avec un manque de repères sur les phases de conquête, quelques approximations dans le timing des courses et les en-avants de saison, les hommes de Jono Gibbes, qui avaient pourtant eu la première occasion d’essai de la rencontre, ne parvenaient plus à inverser la pression, même s’ils parvenaient à résister sans encaisser le moindre point avant de se retrouver en double infériorité numérique, permettant à Cheslin Kolbe de marquer en trottinant. Malheureusement, La Rochelle n’avait pas fini de jouer à treize contre quinze en recevant deux nouveaux cartons jaunes en début de seconde période, laissant trop d’espaces à une équipe toulousaine qui n’en demandait pas tant pour jouer en confiance, inscrivant l’intégralité de ses six essais en supériorité numérique, dont trois lorsque les Jaune et Noir se sont retrouvés à treize.

Ce retour au terrain a donc viré à la débâcle, et les mauvais blagueurs n’ont pas manqué de remarquer que La Rochelle terminait un match pour la deuxième fois consécutive sans marquer de points après la défaite 49 à 0 au Racing 92 qui avait mis un terme à la saison précédente. Les optimistes se réjouiront qu’un tel accident soit arrivé avant le coup d’envoi du Top 14 avec une équipe expérimentale mais La Rochelle devra se rassurer la semaine prochaine face à Agen.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?