L’Usap en retard

  • L’Usap  en retard
    L’Usap en retard
Publié le

Minés par leur indiscipline et une conquête vacillante, les Usapistes ont manqué leur premier rendez-vous amical. Une réaction est attendue, mercredi contre Carcassonne.

"Heureusement que c’était un match amical. " La première phrase lâchée par Patrick Arlettaz en conférence de presse d’après-match suffit à résumer la prestation des Catalans contre Colomiers. Vendredi, l’Usap et ses 5 483 supporters se faisaient une joie de retrouver la compétition après plus de cinq mois d’arrêt. L’illusion d’un premier essai signé Jean-Bernard Pujol au quart d’heure de jeu ne fut que de courte durée. Derrière l’exploit individuel de son ailier, sur un ballon de contre-attaque, Perpignan n’a pas proposé grand-chose à son public. En-avants, pertes de balle au sol, indiscipline, nervosité… les coéquipiers de Damien Chouly ont déjoué. Incapables d’enchaîner les temps de jeu et de concrétiser leurs occasions. La faute, notamment, à une conquête quasi inexistante. "On était davantage préparé à un match amical qu’à un match de championnat. Ce que Colomiers nous a proposé, c’est quasiment un match de championnat. Et souvent, quand on n’est pas prêt à ce genre d’affrontement, on utilise les mauvais outils : de la nervosité, des gestes inappropriées, etc. On a besoin de revenir dans la compétition", souligne l’entraîneur catalan.

Écochard blessé, Philippart suspendu

Avec la mine des mauvais soirs, Patrick Arlettaz a reconnu les difficultés de son équipe. "On ne peut pas être autant pénalisé au sol, on ne peut pas faire autant de fautes stupides. On ne peut pas trouver une touche de soixante mètres, parler et se faire pénaliser puis prendre un essai dessus. Ce n’est pas possible. Il faut vite gommer ça, et continuer à travailler. Ça a le mérite de nous avoir fait rentrer dans le bain et dans la réalité de la Pro D2. Il faut se remettre dans ces exigences-là. Dans le contenu, c’est décevant. C’est un avertissement", prévient l’instigateur du jeu sang et or. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, l’Usap doit désormais composer avec le carton rouge reçu par sa recrue Terry Philippart en fin de match. Au cœur d’une bagarre, le pilier droit est suspendu d’office pour le deuxième match amical face à Carcassonne, ce mercredi, et devra répondre devant la commission de discipline de la LNR. Tout comme le Columérin Hugo Pirlet. Le staff perpignanais devra se passer d’un autre élément clé, puisque le demi de mêlée Tom Écochard n’a pas terminé la rencontre, touché aux adducteurs. À quinze jours du choc d’ouverture face à Biarritz, l’Usap n’a désormais plus de temps à perdre.

E. V.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?