Béziers espère toujours jouer son match amical contre Montauban

  • Team of Beziers celebrates one try during the pre season friendly match between Beziers and Toulouse on August 14, 2020 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - ---
    Team of Beziers celebrates one try during the pre season friendly match between Beziers and Toulouse on August 14, 2020 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - --- Icon Sport - Icon Sport
Publié le

D'abord prévu ce vendredi soir, le match entre Béziers et Montauban est pour l'heure menacé. Un report à samedi était envisagé.

Comme un refrain qui se répète désormais tous les week-ends. À l’instar de beaucoup d’autres équipes professionnelles, Béziers et Montauban n’ont pas été épargnés par la Covid-19 ces dernières semaines. Alors que les deux équipes devaient s’affronter, vendredi soir à Raoul-Barrière, l’incertitude plane toujours quant au maintien de la rencontre. En cause, un cas positif révélé au sein de l’effectif biterrois, le 20 août dernier. Privés de leur deuxième match amical contre Carcassonne, les coéquipiers de Jonathan Best pourraient également manquer leur dernière échéance avant la reprise de la Pro D2 (déplacement à Mont-de-Marsan le 4 septembre, NDLR). À l’heure où nous écrivons ces lignes, l’opposition entre l’ASBH et les Tarn-et-Garonnais n’est pas officiellement annulée. Et selon nos informations, les deux équipes cherchent même à décaler la rencontre à samedi, soit pile neuf jours après la détection du cas positif dans le groupe « rouge et bleu ». 

Aucagne: « Ce qui nous fait progresser le plus… »

Une réunion avec la Ligue Nationale de Rugby, mercredi soir, ainsi que les tests réalisés un peu plus tôt dans la journée devraient décider du sort du troisième et dernier match amical de ces deux formations. « C’est important parce qu’on a passé six mois sans match, et que c’est ce qui nous fait progresser le plus, c’est justement le jeu à balles réelles, se confronter à du combat, à de l’intensité, et voir comment l’on se débrouille techniquement dans ce contexte. À l’entraînement, c’est vrai que les joueurs font des oppositions, mais pas énormément non plus car nous voulons éviter de péter les mecs bêtement », témoigne David Aucagne. Pour Béziers, l’absence de confrontation directe commence à inquiéter. Les Héraultais n’ont plus joué depuis mi-août et la réception du Stade Toulousain (21-43). Pire encore, ces derniers ne peuvent plus s’entraîner que par groupes de six joueurs depuis une semaine, protocole oblige. « Ce match contre Montauban, c’est l’occasion de voir la progression de l’équipe. J’attends que l’on progresse par rapport à la prestation de Toulouse, même si nous n’avons pas pu faire beaucoup de collectif. Progresser notamment en défense, puisque Béziers avait pris sept essais face au Stade. Ça fait beaucoup, même s’il s’agissait d’une belle équipe. On a fait quelques erreurs qu’il faudra corriger. Il faut que le système défensif se mette en place assez rapidement. Il faut progresser aussi dans notre jeu. Sur ce premier match, on a vu de belles choses collectives et individuelles, mais c’est resté assez fermé collectivement. Il faut davantage varier notre jeu si l’on veut assister à des choses plus intéressantes », espère l’entraîneur biterrois, dans le meilleur des scénarios. Encore faut-il que le Covid laisse l’ASBH tranquille… Verdict dans les heures et jours à venir.

Emilien Vicens
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?