Transferts, prolongations, fins de contrat, blessures... Les indiscrétions du Midol

  • Jacques DU PLESSIS  of Montpellier   during the Top 14 match between Montpellier and Brive on January 4, 2020 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Jacques DU PLESSIS - Altrad Stadium - Montpellier (France)
    Jacques DU PLESSIS of Montpellier during the Top 14 match between Montpellier and Brive on January 4, 2020 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Jacques DU PLESSIS - Altrad Stadium - Montpellier (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Retrouvez en avant-première les principales infos des championnats professionnels français et internationaux. Cette semaine, du Top 14, du Pro D2, de l'international, des Féminines...

Bordeaux-Bègles : Frédéric Garcia directeur du centre de formation

Frédéric Garcia a été nommé directeur du centre de formation de l’UBB. Cet ancien pilier connaît bien la maison car il fut joueur du CAB puis l’un des premiers entraîneurs de l’UBB entre 2007 et 2010 en Pro D2. Il poursuivit ensuite sa carrière d’entraîneur à Dax (2010-2013), Tyrosse (2013-2014 et 2018-2019), Tarbes (2014-2016) et Biarritz (2016-2017). Il remplace David Ortiz qui a choisi de quitter le club après dix ans de bons et loyaux services et un titre de champion de France espoirs en 2016.

Montpellier : Jacques du Plessis, aussi dans le viseur des Harlequins

Décidément, le deuxième ligne sud-africain de Montpellier Jacques Du Plessis attise les convoitises outre-Manche. Déjà suivi de près par les Wasps, nos confrères de la presse anglaise ont indiqué que le puissant deuxième ou troisième ligne était aussi dans le viseur du club londonien des Harlequins, qui cherchent à remplacer Jack Clifford. En effet, l’ancien capitaine des moins de 20 ans anglais s’est résolu, à seulement 27 ans, à prendre sa retraite après avoir subi plusieurs graves blessures aux genoux, aux épaules et aux adducteurs. Les Harlequins suivraient aussi de près le troisième ligne de l’Angleterre, Mark Wilson, qui évolue à Newcastle.

Pau : Cummins joker médical de Ramsay

Blessé à un avant-bras lors du match de préparation à Lourdes, le deuxième ligne palois Daniel Ramsay sera absent des terrains plusieurs mois. Afin de combler ce manque, le club a recruté en tant que joker médical, l’Australien Steven Cummins. âgé de 27 ans, le deuxième ligne a joué pendant trois saisons chez les Melbourne Rebels avant de s’engager aux Scarlets.

Mont-de-Marsan : l’Argentin Montagner s’engage comme joker médical

Le troisième ligne argentin Santiago Montagner (25 ans ; 1,90 m pour 112 kg) s’est engagé ce lundi avec le Stade montois, en qualité de joker médical de Baptiste Hézard, victime d’une rupture d’un ligament croisé à un genou et absent pour de longs mois. Ce flanker ou numéro 8 au profil aérien (et excellent sauteur) a été formé au club d’Alumni à Buenos Aires et avait rejoint en 2020 la franchise des Ceibos en SuperLiga americana.

Haute-Garonne : la préfecture défavorable aux dérogations

Dans un communiqué de presse diffusé mercredi, la préfecture de Haute-Garonne a rappelé « qu’aucune dérogation ne saura être accordée tant que le contexte épidémiologique suivra sa tendance défavorable notamment au regard de la hausse du taux d’incidence ». Ce communiqué fait suite à une rencontre entre les dirigeants des principaux clubs sportifs de l’agglomération toulousaine, à savoir le Stade toulousain et son président Didier Lacroix, Colomiers Rugby représenté par Alain Carré, ainsi que le Toulouse Football Club et son président Damien Comolli. Les acteurs de cette réunion se sont accordés sur deux points : d’abord, « la demande de dérogation devra être transmise onze jours au moins avant la date du match ». Ensuite, « dans la mesure du possible, la notification de la décision de la préfecture interviendrait au moins sept jours avant le match concerné ; elle tiendra compte du contexte, de la situation épidémiologique du moment et de la jauge demandée. »

Carcassonne : deux recrues étrangères en renfort

L’US Carcassonne a accéléré sur le marché des transferts pour finaliser son effectif. Car outre les non-venues de l’Australien Muliufi et du Sud-Africain Mngadi en raison de la pandémie, le jeune troisième ligne Nicolas Baquer, arrivé cet été de Perpignan, s’est blessé à l’entraînement la semaine dernière. Ainsi, les dirigeants audois ont bouclé deux dossiers, celui du flanker irlandais James Connolly (27 ans) et du centre-ailier états-unien Deion Mikesell (23 ans). Formé au Connacht, le premier évoluait à Nottingham (D2 anglaise) ; le second, passé par le centre de formation de Clermont en 2018, portait les couleurs des New England Free Jacks (Major League). On dit de lui que sa pointe de vitesse serait supersonique.

Nouvelle-Zélande : match Nord-Sud reporté, déplacé et à huis clos

Initialement prévu à Auckland dans le majestueux Eden Park, le très attendu match de gala opposant les meilleurs joueurs néo-zélandais de l’île du Nord à ceux de l’île du Sud aura finalement lieu au Westpac Stadium de Wellington et se jouera à huis clos le 5 septembre, au lieu du 29 août. Cette décision a été prise en rapport au fait qu’Auckland restera en alerte de niveau 3 jusqu’au 6 septembre, au minimum. Les dizaines de milliers de spectateurs qui s’étaient déjà procurés des tickets seront remboursés, a indiqué la Fédération néo-zélandaise. Les groupes du Nord et du Sud se retrouveront à partir de ce dimanche à Wellington pour se préparer en vue de ce choc.

Wellington : Julian Savea s’engage

Ce n’est pas encore un contrat avec une franchise de Super Rugby mais cela s’en approche. Revenu au pays après avoir évolué à Toulon, le trois-quarts all black Julian Savea vient de s’engager avec les Wellington Lions, qui vont participer au championnat des provinces néo-zélandaises. âgé de 30 ans et comptant 54 sélections avec la Nouvelle-Zélande, Savea a retrouvé son pays natal en mai et a évolué avec le club amateur Oriental-Rongotai et était joker médical pour la franchise de Super Rugby des Hurricanes pour les deux dernières semaines de compétition. Le championnat des provinces néo-zélandaises, aussi appelé Mitre 10 Cup, est censé reprendre le 11 septembre.

Australie : Hooper fera une pige au Japon en 2021

La Fédération australienne a confirmé ce mercredi que son troisième ligne international et capitaine Michael Hooper quitterait le pays pour jouer pendant les six premiers mois de 2021 au Japon, au sein de l’équipe de Toyota Verblitz. Hooper (28 ans, 99 sélections avec les Wallabies) rejoint ainsi l’ancien sélectionneur des All Blacks Steve Hansen, et l’ancien numéro 8 néo-zélandais Kieran Read. Ce transfert n’a pas soulevé de polémique au sein de l’île-Continent puisqu’il fait partie d’un accord passé entre le joueur et sa Fédération qui, pour alléger sa masse salariale et faire des économies, lui accorde six mois de congé sabbatique. Hooper manquera donc la majorité de la saison 2021 du prochain Super Rugby mais sera de retour pour participer aux tests des Wallabies en suivant.

Pays de Galles : Tomos Williams forfait pour les tests de l’automne

Tomos Williams, le demi de mêlée des Cardiff Blues ne jouera pas les tests de l’automne. Il doit se faire opérer d’une épaule. Son absence est estimée entre trois et quatre mois. Tomos Williams compte 20 sélections depuis 2018 pour six essais marqués.

Ligue celte : les Southern Kings déclarent forfait

Coup de théâtre dans la Ligue celte : la franchise sud-africaine des Southern Kings vient de faire savoir qu’elle se retirait des compétitions nationales et internationales pour l’année 2020. Une décision prise face aux immenses problèmes financiers auxquels sont confrontés les Kings, rachetés dernièrement par la Fédération et qui auraient dû contracter un nouveau prêt pour pouvoir participer à l’éventuelle compétition transnationale (censée remplacer le Super Rugby pour les franchises du pays) ou même la Vodacom Cup, le championnat des provinces sud-africaines. Les Southern Kings ont déclaré forfait pour les deux matchs de Ligue celte qu’ils devaient jouer.

Féminines : dix-neuf espoirs Québecoises débarquent en France

L’annulation des compétitions féminines de clubs et universitaires au Canada a poussé la Fédération du Québec a cherché un point de chute pour « occuper » ses meilleures jeunes joueuses, à un an du Mondial 2021. Ainsi, dix-neuf espoirs évolueront cette saison en France, en Élite 1 et 2, tout en poursuivant leurs études, que ce soit dans des universités françaises ou à distance avec des établissements québécois. Les clubs qui ont répondu favorablement sont Rennes (six joueuses), le Stade Bordelais (cinq), Lons (trois), Lille-Villeneuve-d’Ascq (trois) et La Rochelle (deux).

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?