Pronostics des entraîneurs : Urios : «Dans un sens, on sort du bois»

  • Christophe Urios
    Christophe Urios Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

S’il se dit honoré du vote de ses homologues dans lequel il voit une reconnaissance du travail effectué, le technicien prend toutefois ce scrutin avec détachement et lucidité.

Même si les résultats sont serrés, les managers du Top 14 donnent l’avantage à l’UBB pour décrocher le titre cette année. Quel est votre sentiment par rapport à ce résultat ?

(Il souffle) Personnellement, je ne retire que très peu d’enseignements de ce vote. Je pense qu’il y a une forme de reconnaissance du club ainsi que de la saison passée, mais cela s’arrête là.

La saison dernière a-t-elle marqué,les esprits ?

Je le pense, oui. Je pense aussi que notre recrutement a marqué les esprits. Mais encore une fois, on va aborder une saison tellement complexe qu’il est impossible de se projeter. Je le prends donc avec beaucoup de plaisir mais aussi beaucoup de philosophie. Car le contexte est tout de même très particulier : d’abord, la saison dernière n’est pas allée à son terme, donc on ne sait pas. Deux, le contexte général est très tendu et l’on ne peut pas se projeter et trois, ces résultats serrés sont à l’image du Top 14 qui se resserre d’année en année et qui est de plus en plus homogène. Résultat, de plus en plus d’équipes se battent pour la qualification.

Sans oublier la question des tests internationaux, toujours pas résolue…

Bien sûr ! Cela joue aussi, de la même façon que l’on ne connaît toujours pas le format ni les oppositions de la Coupe d’Europe 2021… C’est difficile de s’engager sur un sujet alors qu’on ne connaît même pas toutes les règles du jeu. Et c’est pourtant ce que l’on vit, avec autant d’inconnues.

Est-ce que ce sondage vous met une forme de pression ?

Non… Bien sûr que non. Il faut le prendre encore une fois avec beaucoup de détachement et de lucidité, en se disant que cela valorise le travail de la saison dernière et le recrutement mais c’est tout. Les points, tu les gagnes sur le terrain, pas dans les journaux. Mon sentiment est là : on est contents, mais basta. C’est un peu comme le titre de champion d’automne en fait : c’est sympa, mais ça ne rapporte rien quoi ! Mais en même temps, cela va interpeller les mecs… Car dans un sens, on sort du bois. Et si tu ne sors pas du bois, on ne parle pas de toi. Donc c’est positif pour le club, pour le travail qu’il fournit mais encore une fois, les points on les gagne sur le terrain.

Avez-vous le sentiment que votre équipe sera attendue partout la saison prochaine ?

Oui, je le pense. Mais encore une fois, il y a le contexte : tout le monde a envie de jouer contre tout le monde, on veut reprendre le rugby, on a envie de se faire plaisir… Mais il est sûr que par rapport à ce qu’il s’est passé la saison dernière, nous serons attendus de façon différente cette saison. Mais nous sommes prêts à cela. Nous l’avons intégré.

 

Résultat du sondage pour le champion 2020-2021

11 votants

UBB    3
Racing    3
Toulouse     2
Clermont    2
Toulon    1

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?