Agen : Le saut dans l’inconnu

  • Après deux saisons dans le Tarn, le troisième ligne Camille Gérondeau a quitté le CO qu’il affrontera pour le premier match du championnat sous ses nouvelles couleurs agenaises. Photo Icon Sport
    Après deux saisons dans le Tarn, le troisième ligne Camille Gérondeau a quitté le CO qu’il affrontera pour le premier match du championnat sous ses nouvelles couleurs agenaises. Photo Icon Sport Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Malgré une préparation tronquée, les Agenais vont devoir faire contre mauvaise fortune "gros" cœur pour affronter Castres, où les suavistes connaissent nombre de visages familiers…

Les Agenais auraient bien volontiers affronté La Rochelle le week-end dernier, histoire de se savoir vraiment où ils en étaient de leur préparation. Mais le match fut finalement annulé en raison de l’apparition d’un cas de Covid-19 dans l’effectif suaviste dans le courant de la semaine. Au lieu d’un match grandeur nature, disputé à l’extérieur et dans un vrai stade investi par 5 000 supporters en manque d’ovale, les Lot-et-Garonnais se sont contentés d’une opposition Agen contre Agen.

Avec une bonne nouvelle tout de même, que nous annonçait le manager Christophe Laussucq, un brin dépité : "Agen a gagné". "Aussi intenses puissent-elles être, les oppositions entre nous ne remplacent jamais un match", regrettait aussi le troisième ligne Camille Gérondeau, arrivé de Castres à l’intersaison, "Nous ne savons pas vraiment où nous en sommes au niveau de notre rugby, c’est vrai. Déjà que la reprise n’est jamais facile en temps normal, celle-ci s’annonce un peu plus compliquée, et d’autant plus avec les nouvelles règles concernant le jeu au sol qui favorisent clairement la défense. Mais au moins, nous savons que nous sommes prêts physiquement." L’autre point positif, c’est que les Agenais connaissent bien leur adversaire, puisqu’ils l’ont affronté il y a moins de trois semaines à l’occasion de leur premier match amical. Une rencontre disputée à Armandie et soldée sur une courte défaite 5 à 7 : "On peut forcément construire sur ce match amical, même si nous avons été très imprécis lors de ce match. Ce fut d’ailleurs l’un de nos principaux axes de travail de la semaine, et je crois que nous avons gagné en précision."

Gérondeau : "J’ai dit aux autres de se méfier de Yann David"

Ils pourront aussi compter sur leurs recrues castraises pour les renseigner sur les forces en présence, le troisième ligne Camille Gérondeau et le deuxième ligne Victor Moreaux. Les deux hommes vont donc se retrouver face à leurs anciens partenaires et amis : "Ça fait toujours bizarre de jouer contre son ancien club, d’autant que j’y ai gardé d’excellents potes comme Antho Jelonch ou Mathieu Babillot, confie Gérondeau, j’étais encore au téléphone avec eux hier. S’ils vont tenter de me tirer les cheveux dans les regroupements ? Non, ils me craignent trop pour ça !" se marre l’ancien Castrais, qui a profité de la semaine de préparation pour briefer ses nouveaux partenaires : "J’ai dit à tout le monde qu’il fallait se méfier de Yann David. Yann, il est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps. Il est plus solide et affûté que jamais, et on a pu s’en rendre compte lors du match amical. Au-delà de lui, Castres est une équipe qui possède des porteurs de balle très puissants comme Ma’ama Vaipulu qu’il faudra aussi surveiller de très près." Un Agenais averti en vaut deux, paraît-il…

Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir