Cibray : "On avance chaque jour"

  • Fabien Cibray attend le retour de la compétition après une préparation forcément difficile
    Fabien Cibray attend le retour de la compétition après une préparation forcément difficile Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Fabien Cibray, le manager d'Aix-en-Provence, revient sur la préparation de son équipe.

Quel bilan tirez-vous de la préparation et notamment de votre dernier match amical contre Valence-Romans ?

On a fait avec ! Cette préparation a été forcément difficile, perturbée et on a dû en permanence s’adapter mais je dirais, comme l’ensemble des clubs. Maintenant sur notre dernière rencontre amicale, on a perdu d’un petit point contre Valence-Romans ! Je pense que nous nous sommes trompés dans l’alternance du jeu. On a eu énormément de possessions, une bonne conquête mais deux erreurs nous coûtent la victoire. Cela dit, dans le contenu, j’ai retenu des choses intéressantes et nous étions dans la philosophie de jeu que nous voulons mettre en place cette saison. Après, c’est certain, il faut régler encore des détails mais ce match a constitué une bonne base de travail pour faire progresser le groupe.

Justement, vous êtes prêts pour ce premier déplacement à Soyaux-Angoulême ?

On progresse en termes de préparation de match, on affine notre stratégie, l’équipe également pour qu’elle puisse ramener des points d’Angoulême car c’est notre objectif principal. On avance chaque jour collectivement, nous sommes dans le vrai et on efface un peu plus chaque jour des inconnues donc c’est plutôt positif. Maintenant, il va falloir être bon collectivement sur le terrain dès ce premier match même si l’on sait qu’une première sortie est toujours difficile.

La pelouse du stade Maurice-David a été changée. Vous avez opté pour une pelouse synthétique, c’est un avantage selon vous ?

Il faut que cela devienne même une force pour l’équipe ! Je pense sincèrement que s’entraîner tous les jours sur une telle pelouse va forcément développer des réflexes, des habitudes chez l’ensemble des joueurs. Et j’espère que cela va inévitablement devenir un avantage pour nous. La vitesse dans le jeu, dans les passes va être décuplée aussi et c’est ce que nous voulions entre autres. La pelouse ne fera pas tout bien évidemment mais ça peut apporter un petit plus non négligeable.

Pour terminer, quel sera le capitaine cette saison ?

Ludovic Radosavljevic. C’est notre choix. Il a l’expérience du haut niveau, il a aussi les épaules larges pour intégrer ce rôle et il sera aidé dans sa tâche par deux autres relais importants dans le groupe. D’abord, Gregory Annetta qui pourra encore plus se consacrer à son rôle de combattant du feu et ensuite, Nicolas Bézy pour la vision et la mise en place du jeu que l’on aimerait produire tout au long de la saison. Sincèrement, ce sont trois leaders naturels qui se détachent.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?