Les joueurs de Pro D2 n’aideront pas les Bleus

  • Fabien galthié, sélectionneur du XV de France
    Fabien galthié, sélectionneur du XV de France PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le , mis à jour

En vue des cinq (ou six) matchs que disputera le XV de France entre novembre et décembre prochains, le sélectionneur Fabien Galthié ne s’interdit pas d’élargir son squad -essentiellement pour des entraînements et de la préparation- à des joueurs de Pro D2, des moins de 20 ans ou des chômeurs.

De fait, la convention signée entre la Ligue et la FFR prévoit aujourd’hui 31 joueurs du championnat professionnel à disposition de la sélection quand l’ancien capitaine des Bleus en souhaiterait, lui, 42 pour préparer au mieux la "Coupe des Nations".

Dimanche soir, sur le plateau de Stade 2, Galthié expliquait ceci à nos confrères de France Télévisions : " On a inventé une formule à 42 qui nous permet d’être très opérationnels, très vite. 42, c’est un modèle pour utiliser en permanence les joueurs à disposition. Si on a, avec le plus mauvais scénario, 31 joueurs de Top 14, on ira donc chercher 11 joueurs dans d’autres divisions, chez les moins de 20 ans voire, éventuellement, des chômeurs."

Seuls les "septistes"…

Si Fabien Galthié a tout loisir de prendre des chômeurs, des internationaux à 7 (sous contrat avec la FFR) ou, qui sait, des rugbymen de Fédérale 1, sa volonté de faire appel à des joueurs de deuxième division professionnelle ou des internationaux de moins de 20 ans pensionnaires de centres de formation semble aujourd’hui irréalisable : en l’état, Espoirs comme salariés de deuxième division sont "affiliés LNR" et, si la convention collective n’est pas renégociée dans les prochains jours entre les deux instances, l’élargissement plutôt sain souhaité par le sélectionneur se heurtera à la brutalité des textes. Alors, la convention peut-elle évoluer ? Ici, les dirigeants de la Ligue attendent visiblement que les élections fédérales (prévues le 3 octobre) soient passées, histoire de voir si un hypothétique changement de présidence pourrait harmoniser des relations jusqu’ici toxiques, entre le vaisseau amiral et la corporation professionnelle du rugby français.

Réactions

  • Adrien Buononato (manager de Soyaux-Angoulême) : « Une lumière nouvelle mais... »

L’annonce de Fabien Galthié signifie que le championnat de Pro D2 est de plus en plus attractif, de plus en plus intéressant. C’est une lumière nouvelle, pour nous. Mais attention, le rythme en Pro D2, s’il est chaque année en progrès constants, n’est pas si élevé que ça ; en deuxième division, c’est difficile d’avoir des matchs avec un temps de jeu important. [...] Est-ce que les joueurs de Pro D2 peuvent enchaîner plusieurs séquences de trente secondes à haute intensité, comme c’est le cas au niveau international ? Cela me semble difficile. En Pro D2, entre le moment où le buteur tape en touche et le lancer proprement dit, il se passe deux minutes. Au niveau international, ce sont quinze secondes... 

  • Stéphane Glas (Grenoble) : « Je me vois mal refuser »

Déjà, pour les joueurs qui seraient pris, ce serait fantastique. Même si ce ne serait évidemment que pour faire opposition à l’entraînement et permettre aux joueurs du XV de France de bien s’entraîner, ce serait pour eux une expérience hors du commun. Alors, je me vois mal refuser à mes joueurs cette possibilité, même si le règlement m’y autorise… On n’a quand même pas en Pro D2 les mêmes problématiques à gérer que le Stade toulousain lors des doublons ! Il faudrait vraiment que nous soyons très handicapés à un poste précis pour que je sois en situation de refuser la libération d’un joueur, même si dans l’absolu ce n’est pas impossible… Après, pour parler de façon un peu plus pragmatique, j’imagine qu’il serait plus facile pour Fabien de se tourner vers les joueurs à 7 qui sont salariés de la fédération, où les joueurs de l’équipe de France U20. Sachant que la Coupe du monde 2023 arrive dans deux ans et demi, il peut sembler plus pertinent d’évaluer ces joueurs dans le cadre d’un entraînement plutôt que des joueurs de Pro D2, si talentueux soient-ils.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?