Oyonnax : Vivement dimanche !

  • Après un seul match amical face au FCG, les Oyomen avec Thibault Lassalle vont débuter le championnat dans leur antre face à Montauban.
    Après un seul match amical face au FCG, les Oyomen avec Thibault Lassalle vont débuter le championnat dans leur antre face à Montauban. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Les Oyomen ont hâte de retrouver la compétition. À leur impatience s’ajoute leur détermination à réussir leur retour à Mathon.

Six mois tout juste ! Le dernier match officiel d’Oyonnax Rugby remonte au 5 mars dernier, avec à la clé une victoire signée à Mathon face à Grenoble (40-21). Depuis, l’équipe de l’Ain n’a pu disputer qu’un unique match amical, ce dernier samedi face à ces mêmes Isérois (25-16 en faveur du FCG). " C’est quelque chose d’exceptionnel. Personne n’a jamais connu ça", concède Joe El Abd en référence à la très longue parenthèse traversée par le rugby français. Mais l’entraîneur oyonnaxien n’a pas pour habitude de chercher à réécrire l’histoire. Il préfère se projeter sur le rendez-vous qui attend son équipe ce dimanche : "Cela va nous faire du bien de reprendre la compétition. C’est ce que nous attendons tous depuis des semaines. Il y a de l’impatience à retrouver le jeu, Mathon, notre public."

La confrontation avec Montauban s’annonce ainsi très particulière pour les Oyomen en cumulant reprise, coup d’envoi de la saison et retour à Mathon. "Cela génère une forme d’excitation", admet Joe El Abd conscient des dangers de la charge émotionnelle qui pourrait en découler "nous allons travailler pour nous en servir comme d’une force".

Adaptation

Reste les conditions particulières qui ont pu accompagner les deux mois de préparation, soulignées par le report du match amical prévu face à Nevers, et toujours présentes avec leur lot de contraintes et de précautions. Sur ce point aussi l’entraîneur oyonnaxien se veut très clair : "Nous savons que cette saison sera particulière et qu’elle le sera pour tout le monde. On ne va pas se chercher d’excuses. Le maître mot de cette saison sera certainement l’adaptation. Pour nous ce n’est pas quelque chose de nouveau. Nous étions déjà dans cette démarche avant même le début de la crise sanitaire. Nous en avions parlé il y a plus d’un an en affirmant notre volonté d’être une équipe capable de s’adapter aux adversaires et aux circonstances." Pour préparer son retour aux affaires, Oyonnax Rugby a donc souscrit à ce principe de l’adaptation, à commencer lors de l’unique match amical pouvant lui servir de référence. "Pendant des semaines nous nous sommes entraînés sous le soleil et la chaleur et nous avons du disputer ce match à Grenoble sous une pluie battante", s’amuse Joe El Abd en poursuivant : "face à Grenoble nous avons livré un match appliqué et intéressant qui nous a permis de mettre en place des choses travaillées à l’entraînement". Seule ombre au tableau, la blessure (fracture du poignet) qui privera pendant quelques semaines le groupe oyonnaxien de son ouvreur Lionel Beauxis.

Certainement encore en manque de repères, l’équipe de l’Ain ne sera assurément pas en panne de motivation au moment du coup d’envoi de la saison. Sur ce point les certitudes de Joe El Abd ne sont nullement troublées par les pronostics des entraîneurs qui n’ont pas fait de son groupe l’un des favoris de la compétition : "Cela ne nous concerne pas trop. Nous sommes là pour faire le job et nous sommes toujours ambitieux." Face à Montauban le constat aura valeur de consigne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?