Le MHR punit Haouas

  • Mohamed HAOUAS (Montpellier).
    Mohamed HAOUAS (Montpellier). Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

En 2020, Mohamed Haouas alterne entre les bonheurs intenses et les pires déconvenues : sélectionné en équipe de France puis exclu du dernier match du Tournoi des 6 Nations, le pilier héraultais aurait cette fois-ci reçu un sévère avertissement de la part des dirigeants montpelliérains : sa prime d'éthique a elle-aussi été supprimée.

Mohamed Haouas, le pilier international du MHR, n'a pas disputé le dernier match face à la Section paloise en raison d'une légère blessure à la cuisse. Aurait-il été aligné par Philippe Saint-André (le directeur du club) et Xavier Garbajosa (l'entraîneur en chef) s'il avait été en pleine possession de ses moyens physiques ? Rien n'est moins sûr.

Selon nos informations, Haouas aurait en effet récemment reçu un avertissement de la part des dirigeants héraultais pour avoir eu, en marge de la préparation estivale de l'équipe montpelliéraine, un comportement -en privé- jugé « en totale inadéquation avec les valeurs défendues par le club », nous a expliqué jeudi soir une source proche du dossier.

Le joueur n'a pas été mis à pied

Pour l'heure, il est impossible de savoir précisément de quoi Mohamed Haouas (sous contrat jusqu'en 2024) s'est rendu coupable mais l'incartade a été jugée suffisamment sérieuse pour sanctionner le joueur à minima : on parle ici d'un avertissement et de la suppression de la prime d'éthique du joueur alors que la semaine dernière, des rumeurs dans le championnat faisaient état d'une mise à pied de l'international tricolore (4 sélections, toutes acquises au cours du Tournoi des 6 Nations 2020) et que de son côté, un coach du Top 14 annonçait Haouas, qu'on venait de lui proposer pour étoffer son squad, sur le marché des transferts.

Après vérification, ces rumeurs sont totalement infondées et, si Mohamed Haouas a bien été puni par son staff technique, il devrait en toute logique réintégrer le groupe montpelliérain la semaine prochaine pour le déplacement des Cistes à Nanterre, où ils affronteront le Racing 92. Privés le week-end dernier de Levan Chilachava, Antoine Guillamon et Mohamed Haouas, les Héraultais ont ainsi dû faire jouer la recrue Titi Lamositele -pilier gauche de formation- à droite de leur mêlée, quand le très jeune Daniel Brennan (21 ans) prit place sur le banc de touche.

Et sur la dernière mêlée du match, celle qui permit justement à la Section paloise de l'emporter sur le fil dans l'Hérault (23-26), on jurerait que les Cistes auraient bien eu besoin de la puissance de Mohamed Haouas....  

Marc DUZAN (avec N.A.).
Voir les commentaires
Réagir