Encore un duel irlandais en finale de Ligue Celte

  • Jack McGrath (à gauche) se jette dans les bras de Ian Madigan (au centre) pour célébrer une qualification surprise. L’ancien joueur de l’UBB est entré à dix minutes de la fin et a inscrit cinq points décisifs, dont la pénalité victorieuse. Photo Icon Sport
    Jack McGrath (à gauche) se jette dans les bras de Ian Madigan (au centre) pour célébrer une qualification surprise. L’ancien joueur de l’UBB est entré à dix minutes de la fin et a inscrit cinq points décisifs, dont la pénalité victorieuse. Photo Icon Sport
Publié le

Ce sera une finale Leinster - Ulster. Pas de surprise pour les Dublinois. Renversement de situation magnifique des joueurs de Belfast à édimbourg.

La prochaine finale sera donc un nouveau duel irlandais entre le Leinster, hyper favori, et l’Ulster, qui a créé la surprise. La province du Nord jouera sa première finale depuis 2013 et n’a plus été couronné depuis 2006. Les Dublinois, de leur côté, restent sur deux victoires. Vendredi soir, le Leinster a scellé, sans surprise, sa place en finale de la Ligue celte avec une victoire sur le Munster (13-3) à l’issue d’une rencontre très différente de celle de la semaine dernière. Les débats furent bien plus fermés cette fois-ci, la faute aux conditions climatiques moins favorables. Le seul essai fut marqué par le talonneur international Ronan Kelleher sur un maul victorieux.

Le Leinster a confirmé sa réputation d’équipe extrêmement efficace car elle n’a pas eu des tonnes d’occasions et a passé peu de temps dans les 22 mètres adverses. Mais côté munstermen, on a payé cher la maladresse du buteur JJ Hanrahan. Ses deux pénalités manquées auraient peut-être changé la face de cette rencontre. On retiendra aussi la performance de l’arrière Jordan Larmour, qui fut copieusement bombardé de chandelles. Avec un ballon humide, c’était bien tenté de la part des joueurs de Limerick mais Larmour s’est montré imperturbable ou quasiment. Même un carton jaune infigé à Josh Van der Flier (76e) n’a pas menacé les Dublinois.

Le Leinster va donc tenter de gagner son troisième titre consécutif en Guinness Pro 14 On rappelle accessoirement que cette franchise n’a pas perdu un seul match cette saison, toutes coméptitions confondues. Et le Munster va méditer sa troisième élimination consécutive en demie des mains de son voisin.

Un dernier quart d’heure magistral

La deuxième demi-finale fut le théâtre d’un scénario palpitant. à Murrayfield, édimbourg a compté douze points d’avance avant de s’effondrer et laisser l’Ulster revenir in extremis : 22-19 et une place en finale pour les Nord-Irlandais. La première depuis sept ans. Ian Madigan, entré à la 70e minute, a réussi l’ultime pénalité que les écossais pourront toujours contester. L’en-avant du talonneur remplaçant Michael Willemse était-il vraiment volontaire ?

Mais de l’avis général, les Ulstermen ont mérité cette victoire grâce à une fin de match incroyable, un dernier quart d’heure terrible qui a fait plier les écossais, surclassés en terme de puissance et d’endurance. Comme sur l’essai du talonneur international Rob Herring sur maul après touche. Puis son remplaçant John Andrew récidiva de la même manière (75e). De 19-7, le score passa donc à 19-19 avant la faute fatale de Willemse. "Nous avons eu ce que nous méritions, commenta Richard Cockerill, le coach d’édimbourg. à 19-7, nous n’avons pas su contrôler le match que nous avions en main. Nous n’avons pas su faire les choses basiques. Certains de nos gars ont pris des mauvaises décisions à des moments-clés." On le comprend car les écossais ont plutôt bien mené leur barque pendant une heure avec un excellent Hamish Watson, le flanker international. Ils ont quand même marqué trois essais par McInnally qui s’extrait en solo d’un maul, puis D’Arcy Graham sur une combinaison des trois-quarts. Watson par un rush dévastateur offrit le troisième à Dean. Ils semblaient si supérieurs alors…

Pour être complet, on ne réduira pas la performance de l’Ulster à la force de son pack sur les mauls car l’essai de l’ailier Rob Lyttle fut une merveille d’attaque au large. édimbourg essaiera de se racheter en Challenge Cup à Bordeaux.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?