Avec Water Rugby, ils vont se jeter à l’eau

  • Damien Traille, l’an passé, qui aide son adversaire à sortir de l’eau après que ce dernier est marqué un essai. Photos Baptiste Barbat.
    Damien Traille, l’an passé, qui aide son adversaire à sortir de l’eau après que ce dernier est marqué un essai. Photos Baptiste Barbat.
Publié le

Pour sa deuxième édition, le concept unique au monde du Water Rugby reprend place dès aujourd’hui sur la Garonne pour un week-end de rugby plus qu’original.

Plonger dans la Garonne n’aura jamais été aussi satisfaisant. Ce week-end et pour la deuxième année consécutive le Water Rugby s’installe sur le quai de la Daurade à Toulouse. Un terrain de rugby flottant de 40 mètres sur 35 va accueillir des oppositions de rugby à toucher à 5 contre 5. Avec la Garonne comme seule limite du terrain. On a pour habitude de dire au rugby que le meilleur défenseur c’est la touche, eh bien ce poncif n’aura jamais été si véridique car au Water Rugby, jouer avec les lignes est bien souvent synonyme de finir à l’eau. De même pour le fond du terrain. Loin des grands débats qui ont émaillé cette première journée de Top 14, pour savoir s’il y a essai ou non, ici pour marquer un essai, il suffit de plonger cuir en main dans l’eau.

Durant 3 jours, les événements vont s’enchaîner sur ce terrain flottant ainsi que dans le "village" sur le quai. Des initiations au rugby pour les plus jeunes, des démonstrations, le match Stade toulousain - Stade rochelais diffusé sur écran géant, des rencontres féminines, un tournoi amateur et un tournoi avec les anciennes gloires de ce sport que sont Emile Ntamack, Fabien Pelous, Vincent Clerc, Thierry Dusautoir, Gurthrö Steenkamp, Rémy Martin, Julien Laharrague, Christian Califano, Yann Delaigue et bien d’autres encore. Ce dernier est à l’initiative de ce projet unique au monde. "Tout est en place pour accueillir le public, nous sommes prêts, il y a toujours des mauvaises surprises de dernière minute mais sinon tout va bien."

1 500 personnes quai de la daurade

La deuxième édition du Water Rugby initialement prévu au cœur de l’été, sera un des premiers événements majeurs de la ville rose depuis le déconfinement. Une fierté pour les organisateurs qui feront tout pour que cela ne tourne pas au fiasco. "Nous serons évidemment contraints par les mesures sanitaires, nous limiterons à 1 500 le nombre de personnes dans le village. Gel, masques, un siège sur deux occupé dans les gradins… Mais nous nous imposerons nous-même des mesures supplémentaires pour limiter au maximum le moindre risque." Ce week-end de rugby qui s’annonce ensoleillé voire caniculaire sera évidemment placé sous le signe du rugby plaisir, de la convivialité et de la fête. Food-trucks et buvettes sont également en place. Il ne manque plus que les joueurs et le public pour redonner vie au ballon ovale en plein cœur de la ville.

Baptiste BARBAT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?