Clerc : « Le rugby se démarque » avec ce concept de Water Rugby

  • Former Toulouse player Vincent Clerc during the Top 14 Final between Toulouse and Clermont at Stade de France on June 15, 2019 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)
    Former Toulouse player Vincent Clerc during the Top 14 Final between Toulouse and Clermont at Stade de France on June 15, 2019 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L'ancien ailier du Stade toulousain et du XV de France, Vincent Clerc, se réjouit de participer à ce moment unique.

Parlez-nous de ce concept que vous avez découvert l’an passé…

C’est un super modèle autour du rugby à toucher. Il y a ce côté ludique de se pousser à l’eau voire spectaculaire et marrant lorsqu’on plonge pour marquer un essai. Il y aura des jeunes, des anciens internationaux, c’est toujours un plaisir de se retrouver pour un moment convivial, avec un ballon, sans se faire mal. C’est un projet hyper original ainsi le rugby se démarque. Le football est un sport qui peut se jouer partout, et on a envie que le rugby le devienne également. Peu importe le nombre.

Il y a un aspect très convivial…

En effet, c’est un week-end plaisir. Pour les anciens, on passe du temps ensemble comme si on était en tournée. On a des moments ensemble dans notre bulle. Et après il y a aussi beaucoup d’échanges avec le grand public lors des repas, des soirées, et des activités d’initiations. C’est le monde du rugby qui se réunit, tout le monde est là pour passer un bon moment.

Malgré l’ambiance, il y aura une compétition, surtout pour les amateurs, alors comment faut-il aborder ce terrain ?

C’est un terrain très particulier. Le sol rebondit un peu plus qu’un terrain classique. Il faut se dire qu’une fois qu’on a fini à l’eau, on glisse un peu plus qu’à la normale. Il ne faut pas jouer comme sur herbe en essayant de mettre de grands appuis. C’est avant tout un jeu de passes et de stratégie.

Pour vous qui êtes Toulousain, est-ce une fierté de revoir du rugby après la crise sanitaire ?

C’est une fierté de voir qu’un des premiers gros événements à Toulouse post-confinement soit du rugby. C’est une fierté surtout car les choses sont bien faites. Il y aura beaucoup de mesures contre la Covid-19. Il y aura un peu moins de monde, mais ça promet un week-end tout aussi festif. Que ça se fasse à Toulouse, c’est symbolique. Avec le match du Stade, le rugby sera à la fête ce week-end à Toulouse.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Baptiste Barbat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?