Les Dragons prêts à cracher du feu

  • L’ancien demi de mêlée de Leigh, Ben Reynolds, ballon en main, est la recrue phare du TO pour la saison prochaine.
    L’ancien demi de mêlée de Leigh, Ben Reynolds, ballon en main, est la recrue phare du TO pour la saison prochaine. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Ce samedi marquera le grand retour de la Super League et des Dragons Catalans à Perpignan. Pour leurs retrouvailles avec leurs fans, c’est la prestigieuse formation de Wigan qui se dressera face à eux.

Enfin. Plus de six mois (7 mars) après la dernière rencontre disputée à Gilbert-Brutus, les Dragons catalans reçoivent Wigan ce samedi (18 heures). Après les quatre déplacements en Angleterre en août et les deux semaines en quarantaine après l’apparition de sept cas de covid-19, les Dracs ont retrouvé le terrain ce mercredi. "Ça fait du bien mais en même temps, on n’a pas le temps de célébrer les retrouvailles, il y a un très gros match à préparer", résume le capitaine Rémi Casty qui est pressé de retrouver son stade. "En revanche, il nous tarde de jouer devant nos supporters. Après quatre matchs à huis clos en Angleterre, on s’en est plutôt bien sorti mais là, nous mesurons l’attente de nos fans qui ne nous ont jamais lâchés", rajoute le pilier des Dragons.

"Dans cette terrible épreuve qu’est le covid-19, les partenaires et les fans nous ont accompagnés sans relâche, par leurs messages, leurs gestes et leurs actions. Nous nous sommes battus pour eux avec la RFL afin que nous puissions joueur chez nous et cette rencontre contre Wigan est une belle récompense. Mais elle sera encore plus belle s’il y a la victoire au bout", reprend le président Bernard Guasch.

Premiers au classement

Côté effectif, le groupe sera quasiment au complet puisque Sam Moa (suspendu) et David Mead (ischio-jambiers) sont les deux seuls forfaits d’un groupe extrêmement compétitif et qui se retrouve en tête de la compétition après la refonte du classement. "Désormais, c’est le pourcentage de victoires qui déterminera le classement. Il y avait trop de matchs en retard pour pouvoir aller jusqu’au bout des vingt matchs. Peu y arriveront et du coup, ce système a été mis en place avec, au minimum, quinze rencontres à disputer d’ici la fin", nous explique Rémi Casty qui pénétrera le premier sur la pelouse pour le retour des Dragons dans leur jardin. Forts de leurs trois victoires consécutives, les Dragons d’Israel Folau espèrent poursuivre sur leur lancée, même si dans la tête de chacun, le plus important après la période de quarantaine et la crise sanitaire est de jouer avant toute chose.

Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?