Protocole : un seul test par semaine

  • Laurent TRAVERS head coach of Racing 92 during the friendly match between Lyon Lou v Racing 92  on August 21, 2020 in Bourgoin-Jallieu, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Groupama Stadium - Lyon (France)
    Laurent TRAVERS head coach of Racing 92 during the friendly match between Lyon Lou v Racing 92 on August 21, 2020 in Bourgoin-Jallieu, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Groupama Stadium - Lyon (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

La Ligue a annoncé mardi plusieurs évolutions du protocole médical Covid-19 en vigueur pour les championnats de rugby professionnels.

La Ligue Nationale de Rugby a entendu les premiers retours des clubs après la reprise des championnats professionnels le week-end dernier. Il a été décidé d’un assouplissement du protocole mis en place par la LNR. En effet, il avait été décidé en amont du coup d’envoi de la saison que les joueurs et les personnes de l’encadrement d’une équipe devant entrer dans la zone de match sanctuarisée devaient passer un test trois jours avant la rencontre. En cas de résultat positif, les clubs sont tenus de les faire remonter à la Ligue et cela entraînait un lourd processus pour les équipes qui devaient de nouveau être testées deux jours avant, puis la veille de la rencontre. Il s’est avéré qu’il fallait revoir ce système pour tenir compte notamment des difficultés logistiques rencontrées par les laboratoires dans les délais de réalisation des tests et pour communiquer les résultats.

Une reprise collective à J+8

La LNR a décidé d’alléger le protocole. Un seul test sera effectué par les équipes à trois jours du match : Si le seuil de trois joueurs positifs sur sept jours glissants n’est pas atteint (on parle maintenant seulement des joueurs), le match du week-end se jouera sans nouveaux tests (initialement à M-2 et M-1). Si le seuil de trois joueurs positifs sur sept jours glissants est atteint, le principe est que le match sera reporté. Les cas positifs dans l’encadrement (sportif ou médical) n’entrent plus en compte pour un éventuel report d’une rencontre. Dans le cas où un ou deux cas positifs sont identifiés au test effectué trois jours avant le match (M-3) dans une équipe, le groupe professionnel concerné doit être testé le lundi qui suit la rencontre en complément du test hebdomadaire à M-3 devant être réalisé avant le match suivant.

La Ligue a aussi précisé la nouvelle procédure dans l’hypothèse où une mesure d’entraînement par petits groupes est prononcée par la Commission d’expertise Covid-19. L’entraînement en petits groupes (dix personnes maximum) est maintenu pendant sept jours. La reprise de l’entraînement collectif peut maintenant avoir lieu à partir de J+8 pour toutes les personnes ayant eu un résultat négatif aux tests virologiques RT-PCR de contrôles.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?