Toulouse - La Rochelle : il faudra compter sur Ramos

  • Thomas RAMOS of Toulouse during the pre season friendly match between Beziers and Toulouse on August 14, 2020 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Thomas RAMOS
    Thomas RAMOS of Toulouse during the pre season friendly match between Beziers and Toulouse on August 14, 2020 in Beziers, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Thomas RAMOS Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Remplaçant à clermont, l’arrière Thomas Ramos est à l’origine d’un essai venu d’ailleurs. Un coup de folie qui a lancé la saison du stade.

C’est un geste venu d’ailleurs, aussi fou que magnifique. En effectuant une passe aveugle entre les jambes alors que la situation de jeu paraissait à l’avantage des Clermontois, Thomas Ramos a été à l’origine du plus bel essai de la première journée, et ce pourrait être encore le plus beau à la fin du Top 14. Un essai de cent mètres qui permettait à Toulouse de virer en tête au Michelin malgré une double infériorité numérique et un retard de dix-huit points à la pause. "C’est peut-être un geste que je ne referai jamais de ma vie, reconnaît Thomas Ramos, C’est vrai qu’il a suscité beaucoup de réactions mais je n’ai que la solution de sortir en touche et donc d’imposer aux avants de défendre un ballon porté, ce qui demande beaucoup d’énergie, alors qu’ils avaient énormément donné pour nous ramener dans le match. J’avais vu que Romain était aussi en train de faire l’effort de revenir et qu’il devait à dix ou quinze mètres de moi." Une prise d’initiative qui vient aussi rappeler que le Stade toulousain possède d’autres facteurs que le seul Cheslin Kolbe, même si le Sud-Africain est souvent sous les projecteurs. "Je pense être un joueur qui aime jouer au rugby, qui aime contre attaquer, qui aime prendre des initiatives. Il y a peut-être des joueurs plus spectaculaires qui tentent des choses différentes, que l’on ne voit pas d’ordinaire. Mais ce sont des gestes que l’on fait, en s’amusant à l’entraînement, et ça met en confiance même si on ne s’attend pas à le reproduire en match. En tout cas, j’espère ne pas être figé dans une catégorie de joueurs qui ne tentent jamais rien, car ce n’est pas ma philosophie."

Audace et vitesse

L’audace, tout comme la vitesse de course, de Thomas Ramos sont rarement cités avant sa régularité au tir au but. Pourtant, l’arrière international a des qualités de voltigeur qui s’adaptent parfaitement dans un collectif toulousain et n’a rien perdu pendant cette longue trêve de six mois. Le champion de France toujours en titre a gardé confiance en son jeu, en son âme. "On entend dire que l’on a fait un gros match, poursuit Thomas Ramos, que ce match a marqué les esprits mais il faut quand même ne pas oublier que nous n’avons pas gagné, que Clermont a pris quatre points et nous un seul." Il aurait été facile de prendre en excuse les deux cartons rouges mais le Toulousain préfère pointer du doigt une première période "où les Clermontois nous ont bougé. À nous maintenant de bien préparer la venue de La Rochelle, qui vient de faire un match intéressant notamment dans l’engagement face à Toulon. Les Rochelais devraient aussi avoir le match amical en travers de la gorge où nous avions réussi à faire la différence en deuxième mi-temps après un premier acte équilibré. Nous sommes prévenus pour notre première à Ernest-Wallon."

Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir