Toulouse - La Rochelle : les recrues rochelaises déjà en vue

  • Brice DULIN of La Rochelle during the French Top 14 Rugby match between La Rochelle and Toulon, at Marcel Deflandre Stadium, La Rochelle, France on 5th September 2020. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Brice DULIN - Stade Marcel-Deflandre - La Rochelle (France)
    Brice DULIN of La Rochelle during the French Top 14 Rugby match between La Rochelle and Toulon, at Marcel Deflandre Stadium, La Rochelle, France on 5th September 2020. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Brice DULIN - Stade Marcel-Deflandre - La Rochelle (France) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Quatre des cinq recrues ont activement participé à la victoire contre Toulon. De bonne augure avant ce voyage à Toulouse.

À peine arrivés, déjà adoubés ! Aussi bien Dulin et Leyds que Rhule et Skelton. Pour leur première officielle sous le maillot jaune et noir le week-end dernier à Deflandre, les quatre néo-rochelais propulsés titulaires face à Toulon ont fait, et même bien fait, ce que le staff attendait d’eux. Chacun dans son registre. Confirmation du recrutement 3 étoiles opéré par un club à la caravelle concerné par 16 départs à l’intersaison. Mention spéciale à Brice Dulin. Pourtant, l’ancien racingman n’a passé que 24 minutes sur la pelouse. Contraint, touché aux côtes, de céder sa place d’arrière. Largement suffisant toutefois pour mettre tout le monde d’accord. Impliqué sur le premier essai des siens, il a n’a pas tardé à démontrer sa "classe mondiale" sous les ballons hauts, pour reprendre les mots de Jono Gibbes. Un manager également élogieux à l’égard des deux Sud-Af’alignés dans la ligne d’attaque, huit ans après leur sacre mondial avec les Baby Boks. En endossant le numéro autrefois attribué à Rattez, le polyvalent Dillyn Leyds a fait parler sa qualité d’appuis pour mettre constamment ses partenaires dans l’avancée. Au centre, là où il évoluait en début de carrière avant de glisser dans les couloirs, son compère Raymond Rhule, à l’aise pour se faufiler dans les petits espaces, a souvent été flashé à haute vitesse. Lui qui affirmait, la veille du match, se sentir déjà "à la maison."

Le tracteur Skelton

Devant, s’il a commis deux en-avant dans ses 22 mètres, Will Skelton, n’est pas non plus en reste. 125 kg précieux dans les tâches obscures. "Sa densité en mêlée a bien aidé le groupe", analysait Gibbes à chaud. Avant même ces débuts officiels, son capitaine Romain Sazy se montrait déjà conquis par l’international australien aux 18 sélections : " Rugbystiquement, pas besoin de le présenter. Il est très grand, très costaud, il va nous faire avancer. On a besoin d’un profil comme ça. Hyper expérimenté, très bon humainement. Très bonne recrue qui colle à l’image du club." Seul Jules Le Bail manquait à l’appel, lors de la première journée, parmi les recrues. Mais peut-on vraiment le considérer comme tel ? Formé au club, il a déjà réussi l’examen de passage avec brio par le passé, en sortant le Stade rochelais de quelques impasses. Le voilà revenu au bercail, aguerri d’un passage remarqué en Pro D2. Son profil 9-10 lui promet un temps de jeu conséquent.

Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir