Des Aixois réalistes

  • Florent Massip (Provence Rugby)
    Florent Massip (Provence Rugby) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les hommes de Fabien Cibray ont enchaîné une deuxième victoire d’affilée face à des Vannetais trop indisciplinés pour espérer rivaliser.

Deux matchs et deux victoires pour Provence Rugby ! Un début de saison réussi, identique à celui de la saison dernière, pour un groupe qui est déjà efficace dans les moments clés du match et qui profite à merveille des erreurs de l’adversaire. Contre Vannes qui n’était pas venu à Aix-en-Provence pour faire du tourisme, les partenaires de Ludovic Radosavljevic se sont appliqués à aller jouer chez l’adversaire pour le pousser à la faute et faire confiance à la botte de Florent Massip, encore très solide dans ses tentatives (huit pénalités réussies sur dix tentées). Une tactique très bien rodée qui a parfaitement fonctionné devant des Vannetais qui ont trop souvent commis la faute.

Il faut préciser que les Aixois ont été dominateurs dans bon nombre de secteurs comme celui de la mêlée ou encore en touche. Un jeu propre efficace qui manque encore d’envolées pour aller aplatir dans l’en-but adverse. C’est peut-être aujourd’hui le seul bémol dans cette rencontre plutôt bien maîtrisée côté aixois. Mais, nous n’en sommes qu’à la deuxième journée et ils auront l’occasion de montrer plus d’ambitions dans ce domaine-là prochainement. À noter que l’ailier Charlat a planté quelques pointes de vitesse prometteuses sans que la finition ne soit au rendez-vous. « Notre match a été un peu dans la lignée de celui d’Angoulême ! Mais, ce soir, si on gagne, c’est en grande partie grâce à nos avants. On a été costauds devant ! Le pack a fait un gros match ! De notre côté, il nous manque un peu plus d’efficacité sur le plan des essais. Il nous faut tout simplement être un peu plus tueur quand il faut l’être mais sincèrement, si on gagne tous nos matchs avec uniquement des pénalités, ça me va aussi ! Non mais ce soir, on retiendra aussi notre état d’esprit qui reste toujours très conquérant et c’est positif pour continuer à progresser tous ensemble. »

Le bon état d’esprit aixois

Le capitaine Ludovic Radosavljevic avait parfaitement résumé les débats en appuyant sur la domination des avants et l’état d’esprit du groupe irréprochable jusqu’ici. Ils ont été impressionnants qui plus est, devant un pack vannetais que l’on ne présente plus et qui demeure un des plus solides du Pro D2 ! Cette domination avait déjà été constatée à Angoulême lors de la première journée, les Aixois ont confirmé cette impression et c’est plus que positif pour les prochaines sorties et notamment la réception de Nevers jeudi soir. 

Côté Vannetais, on regrettera les trop nombreuses fautes empilées qui ont précipité les chutes des coéquipiers de l’ancien aixois Jo Edwards qui partageait ce constat. « On a fait trop de fautes ce soir pour pouvoir rivaliser et maîtriser les débats. Après, on manque une grosse occasion à la 55e minute avec cet essai refusé car nous aurions pu revenir très près au score. Mais, ce soir, Aix mérite sa victoire car nous avons fait trop de fautes de notre côté et surtout, nous avons manqué de maîtrise dans les moments clés du match. Et, je le répète, en commettant trop de fautes contre Aix, on se mettait sous la menace du buteur Massip et il a très bien récité sa partition. » Vannes était sans doute frustré mais soyons clairs également, Provence Rugby a, dans la tenue et sur la durée de la rencontre, mérité sa victoire et peut continuer à travailler et progresser sereinement.

Denis GHIGO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir