Victoire d’Oyonnax, final carcassonnais

  • Joe EL ABD of Oyonnax during the Pro D2 match between Colomiers Rugby and US Oyonnax on February 28, 2020 in Colomiers, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) - Joe EL ABD - Stade Michel Bendichou - Colomiers (France)
    Joe EL ABD of Oyonnax during the Pro D2 match between Colomiers Rugby and US Oyonnax on February 28, 2020 in Colomiers, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) - Joe EL ABD - Stade Michel Bendichou - Colomiers (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Grâce à une première période bien maîtrisée, Oyonnax s’est imposé. L’USC a mérité son point de bonus défensif.

Oyonnaxiens et Carcassonnais ont enfin lancé leur saison et ce après une longue attente de six mois. Avant le coup de sifflet libérateur, une question était sur toutes les lèvres. Audois et « Oyomen » étaient -ils prêts physiquement, car tous deux ont eu une préparation perturbée. Tout d’abord, ils n’ont pu honorer leur première rencontre officielle. Outre, ce faux départ, Carcassonne a été privé de joutes amicales. Quant à Oyonnax, il s’est contenté d’une opposition face à Grenoble. Pas vraiment l’idéal pour inaugurer ce premier rendez-vous de l’exercice 2021.  Et pour compliquer un peu plus la tâche, des deux formations, le mercure flirtait avec les 33 degrés au pied de la cité. Dans la fournaise d’Albert-Domec, les deux équipes ont proposé un débat captivant dont  Oyonnax est sorti vainqueur.

En revanche, « Oyo » a frisé la correctionnelle lorsque Carcassonne à deux minutes du terme est revenu (27-30) à la faveur d’un essai de pénalité. En fait, le succès oyonnaxien, il s’est construit en première période. Avec l’aide du vent, le pied droit de l’ouvreur de l’Ain, Yohan le Bourhis a sanctionné l’indiscipline et le manque de repère des Audois.  Il a enfilé les pénalités comme des perles apportant quinze unités dans l’escarcelle oyonnaxienne s’ajoutant à la belle réalisation de l’ailier canadien au quart d’heure de jeu,  Taylor Paris lequel a bonifié dans l’en- but un modèle d’attaque classique. Après trente minutes, Oyonnax avait la mainmise sur la rencontre (20-3). La suite du débat n’a pas tellement convaincu le manager de l’Ain, Joe El Abd : « Nous avons joué trente -cinq minutes. Ensuite, nous laissons l’initiative de la partie  à Carcassonne qui mérite amplement son point de bonus défensif. Je tiens à préciser que nous avons préparé ce match dans des conditions difficiles. Pendant la semaine, on n’a pas pu travailler la mêlée. On va se contenter de la victoire. Sans la faillite des buteurs de Carcassonne, le score aurait pu être inversé. Apprécions ces quatre points. »

« A côté du sujet en première période » 

Dans les rangs carcassonnais, au terme de la rencontre, Christian Labit avait le visage des mauvais jours. Et pourtant, son équipe a inscrit deux essais de plus que sa rivale. Avant le coup de sifflet final, elle est allée arracher le point du bonus défensif. « La fin du match me satisfait, mais elle n’efface pas l’amertume de la défaite. On passe à côté de notre sujet en première mi-temps. Mais, je n’accable pas mes joueurs. Sans match de préparation, il y a eu des séquences intéressantes sur les ballons portés. Aujourd’hui, ce n’était pas suffisant pour battre une équipe du calibre d’Oyonnax. » Vendredi, l’USC tentera de se racheter à Valence -Romans où il s’était imposé l’an dernier (22-18). Quant à Oyonnax, il s’’exporte à Soyaux Angoulême. Attention danger !  

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?