Kolbe dans la danse

  • Kolbe dans la danse
    Kolbe dans la danse Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique
Publié le / Mis à jour le

De retour au stade Ernest-Wallon, le Stade Toulousain s'est imposé 39-23 contre La Rochelle. Cheslin Kolbe a fait plaisir aux 5000 supporters présents au stade avec une prestation XXL.

Il avait quitté la pelouse du stade Michelin en boitant une semaine auparavant, laissant craindre une petite blessure mais Cheslin Kolbe était bel et bien titulaire pour recevoir La Rochelle à Ernest-Wallon et les Maritimes pourront regretter sa présence. En effet, l’ailier sud-africain a été phénoménal pour cette première à domicile, marquant deux essais en première période. Le premier était inscrit en bout de ligne au terme d’une belle action collective avec une dernière passe monumentale de Thomas Ramos pour lui laisser le temps de franchir la ligne sans forcer. 
Le second était phénoménal. Après un beau travail des avants au centre du terrain, Cheslin Kolbe recevait le ballon sur son aile sans pour autant bénéficier d’un décalage suffisant. La situation paraissait bloquée mais le champion du monde effaçait trois défenseurs grâce à deux crochets intérieurs tout en résistant au plaquage de l’ouvreur rochelais Ihaia West avant de déposer l’arrière adverse.

Kolbe en forme avant la Coupe d'Europe

En plus de son doublé, Cheslin Kolbe était aussi à l’origine du dernier essai toulousain, inscrit par Sofiane Guitoune, avec un slalom dont il a le secret pour mettre toute son équipe dans l’avancée. Et dire que le Toulousain avait manqué un duel avec son compatriote Dillyn Leyds en tout début de rencontre alors que l’essai semblait imparable.

L'ailier sud-africain a été virevoltant pendant les 80 minutes. Avec 5 franchissements, 6 plaquages cassés, Cheslin Kolbe était un véritable poison pour La Rochelle. Une prestation qui doit forcément ravir les supporters toulousains à une semaine du Quart de finale de Champions Cup face à l'Ulster, dimanche à 13h30 au stade Ernest-Wallon.

 

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir